BFM Business

Volvo va devenir une marque 100% électrique d'ici 2030

Après Alpine, Jaguar, Ford en Europe, le constructeur suédois Volvo va lui aussi devenir une marque 100% électrique. Un changement qui interviendra d'ici 2030.

Après Alpine, Jaguar, Ford en Europe, le constructeur suédois Volvo va lui aussi devenir une marque 100% électrique. Un changement qui interviendra d'ici 2030. - TOLGA AKMEN / AFP

Après Alpine, Jaguar, Ford en Europe, la marque suédoise est la dernière à annoncer qu’elle passe au tout électrique. Cette conversion aura lieu d’ici 2030.

"Volvo Cars entend s’imposer en tant que leader sur le marché en forte croissance des voitures électriques haut de gamme". Ce mardi, le constructeur suédois a confirmé qu’il va devenir d’ici 2030 une marque 100% électrique. Il affiche des grandes ambitions sur ce que Volvo considère comme le marché automobile de demain, face à ses concurrents classiques du monde du premium et à Tesla, la référence sur l’électrique haut de gamme.

Les véhicules équipés d’un moteur à combustion interne n’ont aucun avenir à long terme, indique dans un communiqué le directeur de la technologie de l’entreprise, Henrik Green. Nous sommes fermement résolus à devenir un constructeur automobile 100% électrique d’ici 2030. Cela nous permettra de répondre aux attentes de nos clients et de faire partie de la solution dans la lutte contre le changement climatique".

Les véhicules hybrides vont disparaître de la gamme

Volvo va donc supprimer progressivement tous les modèles thermiques de sa gamme, "y compris les véhicules hybrides", précise le constructeur suédois. Cette technologie est pourtant l’un des atouts sur ce marché des modèles familiaux et notamment des SUV, le cœur de gamme du constructeur suédois. En 2017, Volvo avait en effet annoncé qu’il ne vendrait plus de modèles avec un seul moteur thermique. Résultat: 30% de ses ventes en Europe étaient l’an dernier des hybrides rechargeables comme le rappelle Challenges.

Volvo compte petit à petit transformer cette gamme en électrique. A côté de sa version hybride rechargeable, le best-seller de Volvo le XC40 dispose ainsi depuis l’an dernier d’une version électrique le XC40 Recharge. Volvo a dévoilé aujourd’hui son deuxième modèle électrique, qui doit être assemblé à Gand, en Belgique. Il s'agit du C40 Recharge, un SUV coupé électrique.

Volvo a dévoilé ce mardi son 2e véhicule électrique, le C40 Recharge, un SUV coupé.
Volvo a dévoilé ce mardi son 2e véhicule électrique, le C40 Recharge, un SUV coupé. © Volvo

Le suédois travaillerait aussi sur une petite voiture zéro émission pour l’Europe. En 2022, une version électrique du XC90 sera elle produite aux Etats-Unis.

Pour continuer à prospérer, il nous faut une croissance rentable. Ainsi, plutôt que d’investir dans une activité en perte de vitesse, nous misons sur l’avenir, à savoir l’électrique et la vente en ligne, explique Håkan Samuelsson, CEO de Volvo Cars. Devenir leader du segment en forte croissance de l’électrique haut de gamme mobilise tous nos efforts à l’heure actuelle".

Des ventes uniquement en ligne

C’est une double révolution que lance donc Volvo. Ses modèles tout électrique ne seront plus vendus qu’en ligne, un système déjà éprouvé avec Polestar la griffe sportive et elle aussi 100% électrique de Volvo. La marque va ainsi transformer son service d'abonnement "Care by Volvo" en une plateforme de commande de véhicules. Le but: simplifier le parcours d’achat des clients.

Les gens peuvent être irrités par le manque de transparence sur les prix. Le parcours d'achat est encore trop compliqué, on va simplifier le menu, avec des prix fixes dans chaque pays, a poursuivi Håkan Samuelsson, selon l’AFP. Au lieu de milliers d'options, vous aurez une sorte de plat du jour avec de bonnes combinaisons que nos clients pourront choisir, avec une livraison rapide. Mais nous pourrons aussi construire des voitures à la carte".

Volvo a bien résisté à une année 2020 dramatique pour l'industrie automobile, avec une baisse de ses ventes globales de 6%, à 661.713 véhicules. S’il est loin en volumes derrière le Groupe BMW (2,32 millions de véhicules vendus) ou Audi (1,69 million), le constructeur vend par exemple que Tesla (509.000 véhicules) ou Jaguar Land Rover (508.659 véhicules sur son exercice 2019/2020).

Le constructeur a limité la casse, avec une marge de 3,2% malgré un recul de 19% du bénéfice net, à 950 millions d’euros, rapporte Challenges. Le constructeur, qui vend près de 75% de SUV avec ses modèles XC40 et XC60, a vu ses ventes baisser en Europe mais a progressé en Chine et en Amérique du Nord.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto