BFM Auto

Quand Karl Lagerfeld sublimait aussi le gilet jaune

Le couturier disparu ce 19 février avait prêté son image en 2009 à la sécurité routière, pour populariser l’usage du gilet jaune en cas d’accident.

Le couturier disparu ce 19 février avait prêté son image en 2009 à la sécurité routière, pour populariser l’usage du gilet jaune en cas d’accident. - sécurité routière

Le couturier star disparu ce 19 février avait prêté son image en 2009 à la sécurité routière, pour populariser l’usage du gilet jaune en cas d’accident.

Il était le premier à l’avoir rendu populaire, tout en s'en moquant gentiment. C’était en 2008, et dans une campagne de la sécurité routière, Karl Lagerfeld, disparu ce 19 février, portait un gilet jaune sur son costume noir. Sur l’affiche de la campagne, un slogan devenu célèbre: "C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie".

La sécurité routière avait en effet sollicité le couturier pour sensibiliser les automobilistes au port du gilet jaune. A partir du 1er octobre 2008, l’accessoire aussi appelé gilet de sécurité était en effet devenu obligatoire dans tous les véhicules, ainsi que le triangle rouge. En cas de panne ou d’accident, le conducteur doit porter le gilet, et poser un triangle pour avertir les autres conducteurs. Un certain mystère plane cependant autour de cette campagne.

Selon le journaliste Benoit Daragon, Karl Lagerfeld n’aurait en fait jamais réellement porté le gilet jaune de la campagne. Il s’agirait d’un photomontage, Karl Lagerfeld aurait donné son accord pour utiliser son image, mais n’aurait pas posé dans un shooting photo avec le fameux gilet.

Depuis le 1er octobre 2008, les conducteurs doivent s'équiper d'un gilet jaune et d'u triangle de présignalisation installés dans leur véhicule. Karl Lagerfeld avait participé à la campagne de promotion.
Depuis le 1er octobre 2008, les conducteurs doivent s'équiper d'un gilet jaune et d'u triangle de présignalisation installés dans leur véhicule. Karl Lagerfeld avait participé à la campagne de promotion. © Sécurité routière
Pauline Ducamp