BFM Auto

Comment changer une roue de voiture en 5 minutes ? - BFM AUTO

Un automobiliste est généralement confronté une fois dans vie (au moins) au démontage d’une roue, que ce soit pour pallier à une crevaison ou pour procéder à un changement de pneus été/hiver. Cette opération est simple et à la portée de tout(e)s.

L'outillage nécessaire au changement d’une roue

Vous n’aurez pas besoin de faire une demande de prêt bancaire pour acheter les outils nécessaires au remplacement d’une roue qui ne demande qu’un simple cric et une clé en croix, d’autant plus que ceux-ci sont généralement fournis avec la roue de secours.

On desserre les boulons

Si votre véhicule n’est pas équipé de jantes, vous devrez enlever l’enjoliveur pour pouvoir accéder aux boulons. Il faut dans un premier temps dégripper les boulons lorsque la roue est en contact avec le sol afin d’éviter la rotation de celle-ci.

Le cric entre en scène

Assurez-vous d’avoir bien positionné le cric sur le renfort prévu à cet effet situé sous le bas de caisse, puis levez votre véhicule. Une fois levé, vous pouvez placer des chandelles (si vous en avez) qui permettront au véhicule de ne pas "s’écraser" au sol en cas de défaillance du cric.

On retire l’ancienne roue…

Terminez le dévissage des boulons, puis enlevez la roue de son logement. Au passage, vous pouvez en profiter pour admirer l’état des disques de vos freins.

… et on installe la nouvelle

Replacez la nouvelle roue en faisant attention de la monter dans le bon sens, puis remettez les boulons dans leurs logements et serrez-les à la main.

Une fois le véhicule redescendu

Après avoir remis votre véhicule en contact avec le sol, terminez le serrage des boulons avec la clé en croix. Terminez l’opération en gonflant vos pneus selon les préconisations du constructeur (l’indication figure généralement en bas de la portière gauche du conducteur).

Rappel: il faut toujours changer les roues par paires et mettre une paire de roues sur chaque essieu. L’équation est simple: 1 essieu = 2 roues, 2 essieux = 4 roues!

Antoine Lepeu