BFM Auto

Conduite sous forte pluie: modifiez votre comportement dès les premières gouttes

Les bons réflexes à adopter en cas de pluie sur votre trajet.

Les bons réflexes à adopter en cas de pluie sur votre trajet. - Flickr - Pierre Willscheck

I’m singing in the rain… Qu'ils soient confrontés à une simple bruine ou à un déluge, tous les automobilistes doivent adapter leur conduite. I’m driving in the rain…

Les essuie-glaces

Faut-il rappeler que vous devez activer vos essuie-glaces lorsqu’il pleut? Pas forcément mais sait-on jamais… Vous devez adapter leur vitesse en fonction de la quantité d’eau qui tombe sur votre pare-brise: ne les faites pas fonctionner en continu lorsqu’il ne pleut pas beaucoup pour éviter d’user les balais trop rapidement!

Faites-vous remarquer

Sous la pluie, il est presque aussi important de bien voir que d’être vu. Alors faites-en sorte qu’on vous voit. Pas la peine pour cela de peindre votre voiture en jaune fluo, contentez-vous simplement d’allumer vos phares au bon moment.

Les feux de croisement ne sont pas uniquement conçus pour la conduite de nuit. Sous la pluie, ils vous serviront également à être vu par les autres conducteurs. N’oubliez pas qu’il est formellement interdit d’allumer les phares antibrouillards arrières qui ne feront qu’éblouir l’automobiliste qui vous suit.

Adaptez votre comportement

Comme toujours, vous devez adapter votre conduite en fonction de la situation qui se présente à vous. Est-ce que vous accélérez quand vous conduisez sur une route enneigée? À priori non. Vous devez faire exactement la même chose si vous vous trouvez confronté à une pluie torrentielle. Pour réduire les risques d’aquaplaning (et donc de finir dans le fossé), vous devez ralentir votre allure.

Petit rappel concernant les limitations:

> en cas de pluie, la vitesse sur autoroute est limitée à 110 km/h. Sur les routes à 110, la vitesse maximale passe à 100.

> Sur une route à 90, la vitesse tombe à 80 km/h.

Antoine Lepeu