BFM Auto

Le circuit de direction assistée d'une voiture dans le détail - BFM AUTO

Avec l’arrivée du système de direction assistée se sont arrêtées les séances de musculation lors de chaque créneau. Ce système fonctionne, à l’image du système de freinage ou de refroidissement d’un véhicule, grâce aux différents éléments présent au sein d’un circuit, ici de direction.

Le réservoir de liquide de direction

Tout commence avec le réservoir dans lequel est stocké le liquide de direction (qui s’apparente plutôt à de l’huile). Généralement placé à l’avant du moteur, il est relié à la pompe grâce à une durit souple appelée durit d’entrée.

La pompe de direction assistée

Élément central du circuit de direction assistée, c’est elle qui assure la circulation de l’huile de direction assistée. Elle est actionnée grâce à la courroie d’accessoires lorsque vous démarrez le moteur de votre voiture. Le flux de l’huile provoqué par son action est dirigé vers un distributeur via un canal reliant les deux éléments.

La soupape de décharge

Placée sur le tuyau reliant la pompe et le distributeur, elle est chargée de limiter la pression maximale au sein du circuit hydraulique. Un peu comme une cocotte-minute.

Le distributeur

Il s’agit en réalité d’un tiroir cylindrique qui se déplace, dans le sens de la longueur, dans un cylindre à trois chambres annulaires. Ces chambres sont accolées l’une à l’autre mais fonctionnent indépendamment. La chambre centrale reçoit l’huile en provenance de la pompe. Elle communique avec les chambres annexes qui sont chargées d’assurer le retour de l’huile au réservoir.

Le boitier de direction

Il assure la démultiplication du mouvement entre la colonne de direction et la bielle pendante. Votre action sur le volant est transmise à la vis sans fin (située à l’intérieur du boitier) grâce à l’arbre d’entrée. La rotation de la vis entraîne le déplacement de l’écrou du piston vers la gauche ou la droite (en fonction du sens dans lequel vous tournez le volant).

Antoine Lepeu