BFM Business

Avantages & inconvénients de la chaîne de distribution - BFM AUTO

BFM Auto

Originellement développée avec les premiers moteurs, la chaîne de distribution est peu à peu tombée dans l’oubli au début des années 90. Elle commence à regagner en popularité, et nombreux sont les conducteurs qui réclament son retour. Apporte-t-elle autant de bénéfices qu’on le prétend ? Avant de la considérer comme la solution miracle, il faut faire un petit tour des avantages (et des inconvénients) qu’elle propose.

Un gros avantage parmi d’autres…

Vous êtes surement au courant que le principal atout de la chaîne de distribution est sa longévité : Elle est conçue pour accompagner une voiture tout au long de sa vie, depuis l’usine de construction jusqu’à la casse. Elle n’est pas difficile et ne demande aucun entretien, si ce n’est qu’un petit graissage de temps en temps.

N’étant pas sensible aux variations de température, les successions étés/hivers ne lui font pas peur. Le dernier argument concerne la revente : l’acheteur est toujours plus rassuré d’acheter un véhicule équipé d’une chaîne de distribution qui, à l’inverse de la courroie, ne réserve pas de (mauvaises) surprises.

… mais quelques inconvénients non négligeables

Le métal, c’est plus lourd que le caoutchouc. En conséquence, une chaîne de distribution sera évidemment plus lourde qu’une courroie : son entraînement demandera plus de travail au moteur et engendrera une légère perte de puissance ainsi qu’une surconsommation de carburant. Beaucoup moins grave mais pas spécialement agréable, une chaîne de distribution en mouvement sera plus bruyante qu’une courroie.

Même si c’est une pièce très fiable, une panne n’est pas à exclure ; et malheureusement, le prix d’une chaîne est plus élevé que celui d’une courroie.

Et la concurrence !

Un nouveau type de courroie a récemment fait son apparition : la courroie dite humide, lubrifiée par de l’huile permet d’allonger de manière spectaculaire les fréquences de remplacement. Certains modèles peuvent atteindre les 240.000 kms ( !) sur une période de 10 ans. Quelques contraintes sont à noter. Si vous conduisez lorsque la température est supérieure à 30°C ou inférieure à -15°C, le remplacement devra s’effectuer «plus tôt», à savoir tous les 180.000 kms. La chaîne de distribution a du souci à se faire.

Antoine Lepeu