BFM Business

Pour leurs déplacements post-confinement, les Français favorisent la marche à pied et la voiture

-

- - BERTRAND GUAY / AFP

Même si le vélo connaît une forte progression, les Français se reportent avant tout sur la marche à pied et la voiture pour leurs déplacements du déconfinement, révèle une enquête de l'association Prévention Routière.

Le confinement a logiquement bouleversé les habitudes de mobilité des Français. Dans son dernier Observatoire des risques routiers et de la mobilité, l'association Prévention Routière note ainsi des déplacements en très forte diminution pendant cette période, avec une distance parcourue divisée par cinq en moyenne par rapport à une période normale. Une conséquence logique de l'injonction de limiter ses déplacements au strict nécessaire, mais qui a visiblement laissé des traces depuis le déconfinement entamé le 11 mai dernier. 

24% des Français prêts à marcher davantage

58% des Français envisagent en effet de modifier durablement leurs habitudes en termes de mobilité, souligne l'étude. Avec 31% qui anticipent de moins utiliser les transports en commun à l'avenir, de nombreux usagers vont se tourner vers des mobilités individuelles.

Moyen de transport le plus utilisé, avec 86% d'usagers réguliers, la voiture gagne encore quelques adeptes. 15% des sondés disent vouloir l'utiliser davantage. Mais c'est la marche à pied (85% de pratiquants réguliers) qui gagnent le plus avec 24% de Français prêts à fouler davantage les trottoirs. 13% se tourneraient vers le vélo, en plein boom depuis le déconfinement mais qui part de plus loin avec 40% d'usagers réguliers.

"Si les habitants de grandes villes et d’Île-de-France se tournent plus volontiers vers la marche à pied, les jeunes et les actifs choisissent le vélo, l’engouement pour ces deux modes de déplacements doux est perceptible dans toutes les tailles de communes, y compris rurales", souligne l'association Prévention Routière.

La voiture également plébiscitée

Malgré ces nouvelles pratiques et une certaine crainte de vivre un nouvel "enfer automobile" avec le retour des bouchons, la voiture reste perçue par certains comme le moyen de transport idéal pour respecter les fameux gestes barrière. Une autre étude, réalisée par Yespark, spécialiste de la location de places de stationnement longue durée, note d'ailleurs aussi une utilisation plus importante de la voiture dans le cadre du déconfinement.

Dès le 11 mai l'entreprise a pu constater une forte hausse des locations de parkings a été enregistrée. "En seulement 24 heures, 200 places de stationnement ont été louées, soit à titre de comparaison plus de places de stationnement que durant tout un mois de confinement", note l'entreprise, précisant que 40% de ces clients sont de nouveaux utilisateurs.

Julien Bonnet