BFM Auto

Paris: le périphérique bientôt limité à 50 km/h?

Le passage à 50km/h et la réduction à trois voies font partie des "mesures chocs" proposées par la commission d'élus parisiens.

Le passage à 50km/h et la réduction à trois voies font partie des "mesures chocs" proposées par la commission d'élus parisiens. - DR

Le passage à 50 km/h du périphérique et la réduction à deux voies de circulation font partie des mesures chocs que propose le rapport d'une commission d'élus de la Mairie de Paris.

Le périphérique parisien bientôt limité à 50 km/h? Alors que la rocade lyonnaise vient de passer à 70 km/h, limitation en vigueur depuis 2014 autour de la capitale, ce nouvel abaissement de la vitesse maximale fait partie des "mesures chocs" proposées dans un rapport d'une commission d'élus de la Mairie de Paris. Le Parisien a pu consulter une version quasi-définitive de ce document qui doit être remis à Anne Hidalgo le 21 mai prochain. 

Réduction à trois voies et interdiction aux poids lourds

Autre élément notable du rapport: le passage à trois voies de circulation, au lieu de quatre ou cinq actuellement sur la plus grande partie du périphérique. "L’espace récupéré pourrait être 'remis en pleine terre' lorsque cela est possible", note le quotidien.

Une voie serait par ailleurs dédiée aux transports en commun, au covoiturage et aux "véhicules propres". Afin de diminuer la circulation sur cet axe où circule chaque jour 1,5 million de véhicules en moyenne, le rapport propose également d'interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes.

Un périph' piéton, couvert ou supprimé définitivement?

D'après le Parisien, ces recommandations pourraient être mises en oeuvre durant la période 2020-2030. Si certains points font débat selon la couleur politique des membres de cette commission dite MIE, pour Mission d’information et d’évaluation, les mesures sur la réduction de la vitesse et du nombre de voies feraient consensus. 

L'idée de la voie dédiée au covoiturage revient aussi souvent dans le débat et pourrait être mise en place pour les JO de 2024, avait indiqué récemment Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. D'autres projets présentés en 2017 prévoyaient un périphérie couvert ou piéton.

Plus radical encore, Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris pour 2020 a proposé début avril de, tout simplement, supprimer le périphérique. Un projet que l'ancien conseiller communication de François Hollande juge réalisable en 15 ans.

Julien Bonnet