BFM Auto

Paris choisira ses trois opérateurs de trottinettes en libre-service début juin

Jusqu'à douze opérateurs étaient présents à Paris simultanément, bientôt ils ne seront plus que trois.

Jusqu'à douze opérateurs étaient présents à Paris simultanément, bientôt ils ne seront plus que trois. - AFP

Les résultats de l'appel d'offres organisé par la mairie de Paris doivent être communiqués début juin. Trois opérateurs devraient être retenus pour opérer chacun 5000 trottinettes électriques en libre-service d'ici l'été.

A la fin, il n'en restera plus que trois. L'appel d'offres lancé fin décembre dernier par la mairie de Paris pour sélectionner les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service autorisés à opérer dans la capitale devrait être bouclé début juin, nous ont indiqué plusieurs sources proches du dossier, confirmant une information du Journal du Net

Seize candidats en lice

A l'origine, les 16 opérateurs de trottinettes intéressés (et n'étant pas forcément déjà présents dans la capitale), avaient jusqu'à début mars pour répondre à l'appel d'offres. Les trois retenus devaient être révélés début avril au plus tard. Logiquement, avec la crise sanitaire, cette échéance a donc été repoussée. Un résultat qui sera donné alors que le second tour des élections municipales ne s'est pas encore tenu dans la capitale.

Les trois heureux élus devraient donc être informés du résultat final début juin. Ils auront ensuite près d'un mois pour mettre en place la nouvelle offre juste avant le début de l'été et beaucoup l'espèrent, le retour d'une certaine activité dans la capitale. Chaque opérateur pourra mettre à disposition des utilisateurs jusqu'à 5000 trottinettes. 

"C’est une très bonne nouvelle que le résultat de l’appel d’offres ne soit pas décalé, nous explique l'un des candidats. Il est important d’avoir une vision claire du marché avant l’été, pour éviter que certains opérateurs n'inondent de trottinettes la voirie, sans organisation. Les tailles des flottes comme les conditions d’opération seront plus équitables entre chacun".

Difficile de prédire quels opérateurs seront désignés

Difficile toutefois de prédire qui seront les opérateurs sélectionnés, tant ces derniers présentent des profils variés, de géants de la mobilité comme Uber avec sa marque Jump, ou les pionniers américains Bird et Lime, à de plus petits acteurs comme les français Dott et Pony ou encore les marques européennes VOI et Tier .

Parmi les principaux critères évoqués par la mairie de Paris pour faire son choix: la sécurité, la capacité à assurer la gestion et la maintenance des trottinettes mais aussi l'aspect durable de cette nouvelle activité prenant en compte notamment l'efficacité énergétique des trottinettes.

En cette période de déconfinement, la trottinette fait en tout cas partie des solutions privilégiées pour se déplacer en ville. Au même titre que les vélos, ils peuvent notamment profiter des infrastructures permanentes ou temporaires comme alternative aux transports en commun par exemple.

Julien Bonnet