BFM Auto

Que sait-on de la première Mercedes française?

Le concept EQ A, dévoilé à Francfort l'année dernière, pourrait servir de base à cette première Mercedes électrique produite en France.

Le concept EQ A, dévoilé à Francfort l'année dernière, pourrait servir de base à cette première Mercedes électrique produite en France. - AFP

Daimler a annoncé la semaine dernière que la nouvelle marque électrique du groupe, EQ, produira en France un modèle compact, à l’usine de Smart à Hambach (Moselle).

Après Toyota, installé depuis plus de 15 ans en France, Mercedes a choisi de produire en France. Le 18 mai dernier, Daimler, maison-mère de la marque premium, a annoncé officiellement que l’usine Smart d’Hambach (Moselle) dont elle est aussi propriétaire, produira dans les prochaines années une Mercedes électrique.

"La première Mercedes électrique made in France", a ainsi tweeté Emmanuel Macron, après avoir reçu le président de Daimler, Dieter Zetsche. 500 millions d’euros seront investi à Hambach, avant de débuter la production. La date du lancement de la production n’est pas encore connue, mais quelques détails ont déjà fuité sur cette première Mercedes française.

Un membre de la nouvelle marque EQ

Premier élément: ce véhicule fera partie de la marque EQ. Cette nouvelle griffe avait été lancée en 2016, lors du dernier Mondial de l’Automobile de Paris. Si elle posera a priori toujours une étoile sur le capot de ses modèles, cette nouvelle marque évoluera à côté de la gamme classique Mercedes.

Deuxième indication: ce premier modèle devrait être une compacte. Au salon automobile de Francfort en 2017, Mercedes avait alors exposé l’EQA, un concept électrique à mi-chemin entre la Classe A et le GLA côté design, et capable de parcourir 400 kilomètres en mode zéro émission. Avec 4,28 mètres de long, il dispose de deux moteurs, l’un à l’avant, l’autre à l’arrière, avec un système de mode de conduite qui répartit le couple entre les deux essieux selon la sportivité attendue. Mercedes avait alors annoncé une puissance équivalente à 272 chevaux.

Une première Mercedes électrique produite en Allemagne

La petite Mercedes électrique ne sera cependant pas la première Mercedes EQ produite. A partir de 2019, Daimler lancera la production de l’EQC, un SUV de taille moyenne, en Allemagne, dans son usine de Brême (un site qui produit également les Classe C, Classe E et GLC). Un autre modèle doit être produit dans l’usine de Sindelfingen, en Allemagne.

"L’usine Smart d’Hambach (Moselle) deviendra un élément de notre réseau de production de voitures compactes, à côté de l’usine principale de Rastatt (Allemagne)", a détaillé ce 18 mai Markus Schaefer, chef de la production de Mercedes, à l’agence Reuters. Des compactes électriques seront également produites dans cette usine de Rastatt, à côté des Classe A et GLA.

Pauline DUCAMP