BFM Auto

Abarth 595 ou le retour de la 500 de course

Abarth dévoile la version restylée très très light de l'Abarth 595.

Abarth dévoile la version restylée très très light de l'Abarth 595. - Abarth

Après le restylage de la 500 l’été dernier, c’est au tour d’Abarth de redonner un petit coup de jeune à la version très puissante de la 500, l’Abarth 595.

La Fiat 500 est à l’origine une petite voiture quatre places destinée à tous. Sa renaissance en 2007 l’a transformée en une citadine à la mode, avec une clientèle plutôt féminine. Pour attirer aussi quelques garçons, Abarth, la griffe sport de Fiat, s’est emparé de la 500 en 2008 pour créer l’Abarth 595. C’est aujourd’hui la version restylée, sur la base de la 500 restylée à l’été 2015, que dévoile aujourd’hui Abarth.

La bombinette garde son quatre cylindres 1.4 turbo, mais gagne 5 chevaux. C'est un peu léger mais la 595 Abarth gardera son dynamisme très fun.
La bombinette garde son quatre cylindres 1.4 turbo, mais gagne 5 chevaux. C'est un peu léger mais la 595 Abarth gardera son dynamisme très fun. © Abarth

Même moteur, un peu plus de puissance

A l’image du restylage très, très, très léger de la 500, l’Abarth 595 n’évolue que très peu. Mais elle a toujours son petit look de bombinette. Il est surtout sûr qu’elle conservera son ADN de kart et ce rugissement qui donne l’impression qu’elle embarque un V8 alors qu’elle abrite un quatre cylindres. Ce moteur n’a d’ailleurs pas évolué, mais ce 1.4 turbo dispose de 145ch (soit 5 chevaux de plus que sur la version précédente) et de 165ch en mode Competizione, notre pack préféré sur ce modèle. Ajoutez-lui la boite mécanique pour assouplir un peu le tout et il y a alors moyen de s’amuser. Raisonnablement.

De l’extérieur, les changements sont cosmétiques (des phares Xénon, des entrées d’air plus grandes) et dans l’habitacle, le système U-connect de Fiat fait son apparition pour connecter (un petit peu) son smartphone à l’Abarth. On a de la tendresse pour cette 500 Abarth, mais pourra-t-elle rivaliser avec la Ford Fiesta ST?

P. Ducamp avec Top Gear