BFM Business

Les voitures-radars privatisées entrent progressivement en service dans de nouvelles régions

Un exemple de voiture radar privée. (image d'illustration)

Un exemple de voiture radar privée. (image d'illustration) - Capture BFMTV.

Des voitures radars opérées par des prestataires privées circuleront dans la région Centre-Val-de-Loire, mais aussi dans le Grand Est ou encore en Bourgogne Franche-Comté dans les prochaines semaines.

Vous pourrez bientôt les croiser bientôt sur les routes de Bourgogne Franche-Comté, du Grand Est ou du Centre Val-de-Loire. Testées en Normandie depuis avril 2018, mais aussi dans les régions Pays de la Loire et Bretagne, les voitures-radars conduites par des prestataires privés font leur apparition dans plusieurs autres collectivités en ce début d’année 2021.

Dans le Loir-et-Cher, le Loiret

Dès ce lundi 4 janvier, elles circuleront sur les routes du Loiret comme du Loir-et-Cher, ainsi que dans les autres départements de la région Centre Val-de-Loire, relatent Le Parisien et La Nouvelle République. Selon le quotidien régional, une vingtaine de voitures entrera en service à partir de ce lundi dans toute la région.

Les autorités n’ont pas révélé la marque ou le modèle des véhicules utilisés. Si elles sont conduites par les chauffeurs d’entreprises privées, les trajets sont planifiés par les préfectures et la voiture-radar peut flasher "soit un véhicule qui [la] croise, soit qui [la] double", précise dans Le Parisien Xavier Marotel, directeur de cabinet du préfet, grâce à des radars infrarouges installés à l’avant comme à l’arrière du véhicule. Les conducteurs n’interviennent pas sur la verbalisation, validée ensuite par des forces de l’ordre. Comme pour les cabines automatiques.

Bientôt dans le Grand-Est, mais aussi en Bourgogne Franche-Comté

Des voitures radars doivent également entrer en service dans la région Grand-Est, par exemple dans le département de la Marne, comme le rapportait le mois dernier la presse locale. A partir du premier trimestre, ces voitures seront également mises en circulation en Bourgogne Franche-Comté avec un peu de retard.

Selon le magazine AutoPlus, une petite quarantaine de véhicules circulait début octobre opérés par des prestataires privés, sur un total de 402 véhicules de dernière génération. Ce nombre de voitures opérées par des prestataires privés devrait augmenter dans les mois à venir. Le magazine spécialisé rappelle en effet que des véhicules doivent aussi être mis en service dans les Hauts-de-France et en Nouvelle-Aquitaine.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto