BFM Auto

La police de Dubaï teste une moto volante

Lors d'un salon consacré aux nouvelles technologies, la cité-Etat a présenté un nouvel arsenal pour ses forces de l'ordre, composé notamment d'une moto volante, d'un robot-policier ou encore d'un véhicule autonome miniature pour traquer les voitures mal garées.

Après les luxueuses supercars, la police de Dubaï se convertit aux nouvelles technologies. A l'occasion du salon Gitex qui s'est ouvert le week-end dernier, les forces de l'ordre locales ont en effet présenté plusieurs véhicules particulièrement innovants. 

Une moto volante hybride

Parmi eux, un engin qu'on enfourche telle une moto et muni de rotors façon drone. Il s'agit d'un modèle "Scorpio 3" conçu et fabriqué par l'entreprise russe Hoversurf. Cette "moto volante" peut s'élever à 5 mètres de hauteur. 

Son autonomie serait d'environ 20 minutes en fonctionnant uniquement sur la batterie et d'une heure grâce à un réservoir d'essence. La vitesse maximum est donnée à 70 km/h avec la possibilité d'embarquer jusqu'à 300 kg, en plus du pilote. 

Pour que ce véhicule futuriste rentre à la base ou rejoigne directement son pilote, il serait également possible de la télécommander à distance dans un rayon de 6 km. La police de Dubaï a précisé à l'AFP qu'elle était encore en train d'évaluer comment elle pourrait exploiter cet engin mais qu'elle le verrait bien survoler les bouchons pour atteindre des zones difficiles d'accès.

La moto volante peut s'élever à une hauteur de 5 mètres et parcourir jusqu'à 6 kilomètres.
La moto volante peut s'élever à une hauteur de 5 mètres et parcourir jusqu'à 6 kilomètres. © Hoversurf

D'autres engins dignes de films de science fiction sont exposés sur ce salon: le premier robot policier actuellement testé dans les zones touristiques ou encore une moto qui reste sur terre mais qui peut repérer toute sortes d'infractions grâce à huit caméras placées tout autour. Une version 100% autonome et miniature est également à l'essai pour une possible entrée en service en 2020. Peut-être l'avenir des voitures flasheuses qui écumeront bientôt Paris pour traquer les mauvais payeurs du stationnement?

Julien Bonnet