BFM Auto

L'Angleterre relève la limitation de vitesse sur ses zones de travaux sur autoroutes

La vitesse relevée a été relevée à 60 miles par heure sur les zones de travaux.

La vitesse relevée a été relevée à 60 miles par heure sur les zones de travaux. - Highways England

La mesure, testée pendant un peu plus d'un an, a fait ses preuves en termes de sécurité, avec une limitation relevée davantage respesctée par les automobilistes, et beaucoup de temps de gagné.

Pour améliorer la sécurité, on peut, aussi, relever la limitation de vitesse. C'est le cas en Angleterre, où un test mené depuis un an et demi va faire évoluer la vitesse maximum sur les zones de travaux sur autoroute.

De 80 à 96 km/h

Sur ces tronçons à haut risque, pour les automobilistes comme pour les personnels travaillant sur les chantier, l'important est de faire respecter la limitation. Or, la précédente limite, fixée à 50 miles par heure (80 km/h environ), posait problème.

"Cette décision fait suite aux commentaires des usagers de la route qui se sont dits frustrés de ne pas pouvoir aller plus vite", indique le communiqué publié par Highways England, qui dépend du ministère des Transports britannique.

La vitesse a donc été relevée à 60 miles par heure (96 km/h) sur huit tronçons-tests avec des effets positifs constatés: 3780 heures de trajets gagnés par jour en moyenne et, surtout, une limitation davantage respectée qu'auparavant, réduisant les risques d'accident dû aux écarts de vitesses pratiquées.

Et en France?

En France, différentes limitations sont pratiquées sur ces zones de travaux sur atouroutes: "​110 km/h ou 90 km/h sur l’ensemble de la zone de travaux, ​​70 km/h si les travaux sont réalisés sur un p​oint sensible du réseau (voies d’accès, basculement de voies)", note par exemple le site de l'APRR. La vitesse peut également être abaissée ponctuellement à 50 km/h, et il convient bien sûr dans tous les cas de respecter la limitation indiquée.

Des limitations provisoires qui n'étaient pas vraiment respectées avant 2015 et la mise en place des premiers radars chantiers ou radars autonomes, comme le rappelle un article du blog radars-auto: "En 2014, l'Observatoire SANEF des Comportements sur Autoroute enregistrait dans une zone de travaux avec une vitesse maximum autorisée de 90 km/h au lieu de 130 km/h, 37% de véhicules roulant au-dessus de 90 km/h et  6% dépassant même les 120 km/h".

Ils se révèlent ainsi très "efficaces": en 2016, le radar le plus efficace était un radar chantier. Installé sur l’autoroute A9, près de Montpellier. En un an, il avait flashé 411.352 fois, soit une moyenne de 1127 flashs par jour.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto