BFM Auto

Hulot: "Fin de la vente de véhicules à essence ou diesel d'ici 2040"

Le ministre de la Transition écologique a annoncé "la fin de la vente de véhicules à essence ou diesel d'ici 2040". Les Français seront incités à acquérir un véhicule propre avec une aide qui concernera aussi l'occasion.

La France a désormais un calendrier pour la fin de la vente de voitures neuves à moteur uniquement thermique (essence ou diesel). L'horizon pour cet objectif ambitieux a été fixé à 2040. 

"Nous annonçons la fin de la vente de véhicules à essence ou diesel d'ici 2040", a dit Nicolas Hulot, citant l'exemple d'un "constructeur européen", en l'occurrence Volvo, qui a annoncé la veille s'être fixé cet objectif pour 2019. "Les solutions sont là, nos propres constructeurs ont dans leurs cartons de quoi assurer cette promesse", a-t-il ajouté, concluant qu'il s'agissait là d'un "agenda de santé publique".

Les ventes des véhicules dit "propres" (100% électrique ou hybrides) restent encore très minoritaires mais sont en forte progression ces dernières années. En 2016, il s'est ainsi vendue 27.301 voitures électriques (comme la Renault Zoé), 7.429 voitures hybrides rechargeables (comme la VW Golf GTE) et 50.691 hybrides non-rechargeables (comme la Toyota Prius, même si la dernière génération est aussi proposée en version hybride rechargeable). Au total, cela donne donc 85.421 véhicules "propres", soit 4,2% des ventes totales de voitures neuves en France.

Une aide étendue au marché de l'occasion

Les Français seront accompagnés pour acquérir un véhicule moins polluant. Alors que le système bonus-malus ne concerne actuellement que les achats de véhicules neufs, le nouveau dispositif concernera également le marché de l'occasion. Nicolas Hulot a ainsi indiqué qu'il souhaitait "accélérer le développement des aides pour les voitures les moins polluantes". Concrètement, "le gouvernement proposera à chaque Français une prime pour remplacer leur voiture diesel d'avant 1997 ou essence d'avant 2001 par un véhicule neuf ou d'occasion", a-t-il expliqué. 

Un horizon plus lointain qu'en Allemagne ou en Inde

D'autres pays ont déjà annoncé leur intention de bannir les véhicules voitures équipées seulement d'un moteur à combustion des ventes de véhicules neufs. L'Allemagne s'est ainsi fixé un objectif encore plus ambitieux, avec un horizon annoncé à 2030 pour l'arrêt du 100% thermique. Même date fixée par l'Inde où la pollution est également au centre des politiques de santé publique. L'été dernier, les Pays-Bas envisageaient quand à eux l'horizon 2025, tout comme la Norvège.

Julien Bonnet