BFM Auto

Les voitures essence comme diesel interdites à la vente dès 2025 aux Pays-Bas?

Dans le port d'Amsterdam... il n'y aura peut-être bientôt plus que des  véhicules électriques.

Dans le port d'Amsterdam... il n'y aura peut-être bientôt plus que des véhicules électriques. - Wikimedia

Lancée en mars par le parti travailliste néerlandais, cette proposition d’interdire la vente de nouveaux modèles à moteur thermique est actuellement en débat au Parlement.

En 2025, les Néerlandais pourraient ne plus pouvoir acheter une voiture essence ou diesel neuve. Une proposition de loi est en effet actuellement en débat dans le pays pour interdire la vente de nouveaux modèles équipés de moteurs thermiques, rapportent les sites Quartz et Electrek. Les Pays-Bas rejoindraient ainsi la Norvège, qui souhaite également interdire la vente de voitures essence d’ici 9 ans, avait-on appris en juin dernier.

"Nous voulons sauver la Terre"

Au Pays-Bas, la proposition a été lancée par le Parti Travailliste néerlandais (PvdA) en mars et est depuis portée par le député Jan Vos. "Nous devons résoudre le problème des émissions de CO2 et changer notre usage des énergies fossiles si nous voulons sauver la Terre", a-t-il déclaré sur le site Yale Climate Connections.

La proposition a déjà été adoptée à la chambre basse et doit être étudiée au Senat à la mi-octobre, a-t-on appris cette semaine. La mesure a cependant été amendée pendant le débat parlementaire. La version initiale du PvdA préconisait l’interdiction pure et simple des voitures thermiques, à la vente mais aussi dans la rue. Seules les voitures dites propres auraient alors eu le droit de circuler. Dans l’actuelle proposition, le parc thermique existant pourra continuer à circuler.

Un champion européen de la mobilité verte

L’année dernière, 521.221 véhicules légers (voitures et utilitaires légers) ont été vendus aux Pays-Bas, rapporte l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA). Un peu moins d'un habitant sur deux possède aujourd'hui une voiture aux Pays-Bas. Le pays se pose déjà comme l'un des pays les plus verts d'Europe en matière d'émissions de son parc automobile. Toujours selon l’ACEA, le pays est en effet celui dont les voitures neuves émettent le moins de CO2: 101,2 grammes en moyenne par kilomètre, un chiffre en baisse de 5,8% par rapport à l’année précédente.

P. Ducamp