BFM Business

Free2Move, le service d’autopartage de Peugeot inauguré à Paris

Le nouveau service d'autopartage de Peugeot sera mis en service lundi 3 décembre dans la capitale avec le déploiement d'une flotte de 550 véhicules 100% électriques.

Après Renault et son service Moov’in.Paris, Peugeot débarque à son tour sur le marché de l’autopartage dans la capitale. Le constructeur a présenté ce jeudi son offre baptisée Free2Move qui entrera en service lundi 3 décembre avec le déploiement d’une flotte 550 voitures 100% électriques.

"Deux ans après son lancement, Free2Move compte déjà plus de 1,5 million d’utilisateurs dans 12 pays avec une flotte de 65.000 véhicules. Nous sommes heureux de lancer notre service d’autopartage à Paris et nous visons également à déployer prochainement notre offre dans les alentours de la capitale", a expliqué Brigitte Courtehoux, directrice de la marque Free2Move.

Un abonnement à 9,90 euros par mois 

Ainsi, les Parisiens pourront louer des Peugeot i0n ou des Citroën C-Zéro au tarif de 0,32 centimes par minute avec un abonnement à 9,90 euros par mois pour un usage régulier. Dans le cas contraire, une formule à 0,39 centimes la minute sans abonnement est proposée aux usagers occasionnels.

Le service de Peugeot fonctionne sur le principe du free-floating. Autrement dit, le stationnement est libre. Les utilisateurs n’auront pas à ramener le véhicule au point de départ une fois la course terminée et pourront utiliser les places de voirie ainsi que les places autrefois utilisées pour le service Autolib’. Le tout, sans payer de supplément. Enfin, des équipes de Peugeot seront dédiées à la recharge des véhicules.

La mairie de Paris partenaire 

Le service fonctionnera 24 heures sur 24. Pour en profiter, les Parisiens devront télécharger l’application Free2Move Paris et renseigner leurs coordonnées, permis de conduire, carte d’identité et coordonnées bancaires.

Partenaire, la mairie de Paris a accueilli la présentation officielle du service ce jeudi. La maire de la capitale Anne Hidalgo a indiqué que "ce service, tout comme Moov’in.Paris lancé par le groupe Renault, bénéficiera du soutien de la municipalité: un réseau unique en France de 1600 bornes de recharge, des places de stationnement dédiées, une carte de stationnement qui évite aux usagers de passer par l’horodateur".

L'édile a rappelé sa volonté de développer l'autopartage à Paris, affirmant qu'il s'agit d'"une solution d'avenir". "Chaque véhicule partagé permet de remplacer 6 à 10 véhicules individuels. C'est aussi de nombreuses contraintes en moins pour les automobilistes, qui n'ont plus besoin de payer l'entretien de leur véhicule, l'assurance ou le carburant", a-t-elle précisé.

Paul Louis