BFM Business

Ford va vendre ses voitures en ligne et les livrer directement à ses clients

Ford propose désormais en vente directe sur Internet toute sa gamme.

Ford propose désormais en vente directe sur Internet toute sa gamme. - Ford

Le constructeur américain teste en Grande-Bretagne un site de vente sur internet incluant la livraison à domicile de ses véhicules.

Commander sa voiture comme un pull ou un mascara tranquillement depuis son canapé, pour la recevoir ensuite chez soi dans son garage, c’est ce que Ford propose désormais en Grande-Bretagne. Depuis fin juin, les particuliers peuvent acheter n’importe quel modèle de la gamme, de la citadine Ka+ jusqu’à la Mondeo ou la dernière Mustang. Ford a ainsi mis en place un site internet dédié pour sélectionner et commander sa voiture.

Choisir son budget, puis sa voiture

Plutôt que de partir d’un modèle, le constructeur part du budget mensuel qu’un conducteur est prêt à consacrer à son nouveau véhicule. A partir de ce budget, Ford propose une offre complète de véhicules, avec un loyer mensuel, et différents niveaux de finition. Le client a notamment lui-même prédéfini le montant du dépôt qui garantira la livraison du véhicule.

Ford a noué un partenariat avec Personal Contract Purchase, un dispositif utilisé par de nombreux internautes au Royaume-Uni pour financer, via un paiement mensuel, l’achat d’un véhicule. Il peut aussi gérer la reprise d’un ancien véhicule. Si parmi la sélection proposée, aucune voiture déjà configurée ne convient au futur acheteur, ce dernier peut alors configurer sa voiture selon ses goûts. Les délais de livraison sont identiques, par exemple pour une Ford Mondeo Vignale, il faut compter quinze semaines. Les clients n’ont ensuite plus qu’à régler en ligne.

"Ils peuvent ensuite choisir de se faire livrer le véhicule chez leur concessionnaire local, ou alors directement dans le lieu de leur choix", précise le patron de Ford UK Andy Barratt au site Automotive Management. La voiture peut ainsi arriver directement dans leur garage.

Jamais deux sans trois

Un peu moins de trois mois après le début de l’expérience, Ford n’a pas donné de chiffres de ventes, ni d’objectifs. Mais ce test en Grande-Bretagne s’avère important, car le constructeur réalise sur place un tiers de ses ventes européennes. "La Grande-Bretagne est le premier marché à en bénéficier, mais les autres observent l’expérience", explique un porte-parole de la marque au site spécialisé Automotive News Europe. Ce n’est en réalité par la première fois que Ford s’essaie à la vente en ligne outre-Manche. Mais jusqu’à présent, la marque américaine n’avait pas rencontré le succès. Steve Hood, le patron de FordOnline.co.uk pense que les temps ont changé.

"Les consommateurs sont aujourd’hui prêts à utiliser pleinement internet dans le domaine automobile. Auparavant, les consommateurs utilisaient le web pour collecter des infos, puis allaient en concession pour des conseils et des tests. Si beaucoup de clients continuent de faire ainsi, nous voyons de plus en plus de clients qui se sont renseignés sur internet et sont prêts à acheter directement, si le site de vente apparaît crédible", explique-t-il.
Pauline Ducamp