BFM Business

Cette berline à portes papillon veut concurrencer la Tesla Model S

Pour concurrencer la Tesla Model S, la nouvelle berline de Fisker aura donc des portes papillon... comme le Model X.

Pour concurrencer la Tesla Model S, la nouvelle berline de Fisker aura donc des portes papillon... comme le Model X. - Fisker

Et c’est la dernière création d’Henrik Fisker. Le Danois est de retour avec Fisker Inc, une toute nouvelle société qui calque sa stratégie sur celle de Tesla, à commencer par ce premier modèle à portes papillon.

Et si cette berline aux ailes papillon marquait autant l’histoire automobile dans les vingt prochaines années que le BMW Z8 ou l’Aston Martin DB9 lors des vingt dernières? C’est ce qu’espère Henrik Fisker. Le Danois, père de l’allemande et de l’anglaise, revient sur le devant de la scène avec Finsker Inc. Le but : concurrencer frontalement Tesla, avec une stratégie produit très similaire. Cette berline aux airs de coupé à porte papillon en est le premier modèle.

Les deux portes rappellent celles de la McLaren P1, tout en laissant une hésitation entre portes papillon et portes en élytres (Henrik Fisker parle lui dans son tweet de portes papillon). L’arrière de la berline affiche de faux airs de Model S. L’avant se veut plus agressif. Henrik Fisker a promis de nouveaux clichés plus détaillés la semaine prochaine. On espère surtout plus de détails techniques sur ce modèle qui doit sortir mi 2017.

Au même prix que la Model S

Le Danois a confié à Business Insider que la Fisker disposerait de batteries avec une nouvelle formule chimique à base de graphène, produite par la société de batteries de Fisker, Fisker Nanotech. L’autonomie devrait atteindre les 400 miles (environ 650 kilomètres d’autonomie), soit autant que la dernière version de la Model S. Le tarif s’annonce lui équivalent: Henrik Fisker envisage un prix aussi élevé que la plus haute finition des Model S, aux alentours donc de 150.000 euros.

Un modèle grand public à venir

Comme pour Tesla, ce premier modèle au tarif très élevé doit servir de générateur de cash pour développer un modèle plus grand public, plus abordable, qui se positionnera face aux Model 3, Chevrolet Bolt/Opel Ampera-e et autres Renault Zoé avec une autonomie de 400 km.

Toute cette nouvelle gamme n’a rien à voir avec le retour de la Karma, le premier modèle électrique produit par Fisker au début des années 2010. La Karma se nomme désormais Revero, suite au rachat de la précédente société Fisker en faillite par le groupe chinois Wanxiang en 2014.

Pauline Ducamp avec Top Gear