BFM Auto

Quelle voiture électrique dispose de l’autonomie la plus élevée ?

Quelle est l'autonomie d'une supercar électrique? Et d'une citadine? Des futurs modèles? Petit tour d'horizon de l'autonomie des voitures électriques.

Quelle est l'autonomie d'une supercar électrique? Et d'une citadine? Des futurs modèles? Petit tour d'horizon de l'autonomie des voitures électriques. - Nissan

Volkswagen prépare une voiture électrique avec 600 kilomètres d’autonomie, soit l’autonomie la plus élevée du marché. Dans la surenchère de chiffres de ces dernières semaines, quelle autonomie offre chaque modèle électrique?

Nouvelle gamme, nouveau modèle, plan d’investissement sur cinq ans, les constructeurs multiplient ces dernières semaines les annonces pour l’arrivée de nouveaux modèles électriques. Et à chaque annonce s’ajoute une autonomie toujours plus délirante. Nous avons donc compilé les communiqués, les docs techniques et les catalogues des constructeurs pour faire un peu de tri: quel modèle peut - ou pourra à plus ou moins court terme - parcourir la plus grande distance? 

600 kilomètres d’autonomie – le défi de Volkswagen

Quand Volkswagen s’attaque à l’électrique, l’Allemand voit tout de suite les choses en grand. Herbert Diess, le directeur général de la marque, a annoncé dans le magazine WirtschaftsWoche l’arrivée d’un concept de voiture électrique avec 600 kilomètres d’autonomie au Mondial. Ce qui en ferait la voiture électrique à l’autonomie la plus élevée sur le marché, devant même la voiture à hydrogène de Toyota, la Mirai, et ses 500 kilomètres d’autonomie. Volkswagen a depuis confirmé l’arrivée du concept à Paris, et évoque même un modèle "aussi révolutionnaire que la Coccinelle".

Pas vraiment prête à se laisser dépasser dans ce domaine de l'autonomie, la marque américaine Tesla a annoncé fin août qu'elle proposait désormais une version plus puissante de sa Model S, la P100D. Elle est équipée d'une batterie de 100 kWh lui permettant d'afficher une autonomie NEDC (la norme européenne) dépassant les 600 kilomètres.

500 kilomètres d’autonomie – des supercars encore à l’état de projet... et la Model S

Ce sont également des modèles encore à l’état de prototype, ou de simple projet, qui atteignent les 500 kilomètres d’autonomie: la future BMW i8 100% électrique, rapportée par l’Automobile Magazine, et la Porsche Mission E de série. Ces deux modèles ne sont pas attendus avant 2020.

Déjà avant la P100D, la voiture électrique disponible sur le marché avec la plus grande autonomie était donc la Tesla Model S 90D, avec 557 kilomètres annoncés par Tesla (les versions 75D et 60D affichent 490 et 408 kilomètres).

400 kilomètres d’autonomie – Le Model X, et le futur duo à duels, Chevrolet Bolt/Model 3

Vu son poids, le Model X offre un peu moins d’autonomie que la berline de Tesla, 489 kilomètres. La Model 3 est prévue pour 345 kilomètres d’autonomie, un peu plus donc que sa rivale directe, la Chevrolet Bolt et ses 320 kilomètres d’autonomie. Leur arrivée sur route n’est cependant pas prévue avant l’année prochaine au plus tôt. Un peu plus que ses rivales directes, les Chevrolet Bolt/Opel Ampera-e, et leurs 320km d’autonomie. En attendant l’hypothétique arrivée de la Tesla Model 3, ces jumelles pourraient bien être les voitures électriques à l’autonomie la plus intéressante sur le marché. Enfin, c’est ce que pensaient de nombreux observateurs, en particulier outre-Atlantique jusqu’à l’annonce de Renault.

Le constructeur français doit annoncer au Mondial la semaine prochaine que sa citadine disposera bientôt d’une autonomie de 320 kilomètres, soit le double de l’autonomie actuelle. De quoi concurrencer les Américano-allemande mais avec un avantage de taille: cette Zoé à grande autonomie devrait arriver plus vite sur le marché.

300 kilomètres d’autonomie – Les électriques de constructeurs généralistes les plus performantes

Une fois sortis du haut de gamme et des projets encore à l’état de maquette, l’autonomie la plus élevée disponible sur le marché atteint les 300 kilomètres avec la BMW i3 et sa nouvelle batterie 94Ah de 33Kwh (312 kilomètres), la Hyundai Ioniq 100% électrique (280 kilomètres) et la Nissan Leaf et sa batterie de 30kWh (250 kilomètres). La prochaine mouture de la Volkswagen e-Golf dépassera aussi les 300 kilomètres d’autonomie.

200 kilomètres d’autonomie et moins – les citadines électriques et les plus anciennes

Le marché de la voiture électrique se trouve en moyenne dans cette zone. Comptez 212 km pour le Kia Soul EV avec une batterie lithium-ion polymère, 201 km pour la Renault ZOE avec sa batterie 22 kWh, 199 kilomètres avec l’ancienne version de la Nissan Leaf, 190 kilomètres pour les BMW i3 (batterie 22kWh) et VW e-Golf actuelles et tandis que la triplette Peugeot iOn/ Mitsubishi iMiev/ Citroën C-Zero atteint les 150 kilomètres. Un peu moins que la VW e-up et ses 160 kilomètres d'autonomie. La Citroën e-Méhari et sa batterie lithium-métal-polymère venue de Bolloré fait elle le grand écart, avec une autonomie annoncée entre 100 et 200 kilomètres. 

Une autonomie à relativiser

Les autonomies recensées sont celles annoncées par les constructeurs à l'homologation, en cycle NEDC, ou alors en projet. Sur la route, les véhicules disposent d'une autonomie moins élevée. On estime ainsi que l'autonomie réelle se situe entre 80%, dans le meilleur des cas, et au pire à 50% du chiffre indiqué (en cas de conduite sur voies rapides ou de météo difficiles).

Autre élément à prendre en compte: le temps de charge et la possibilité de se recharger rapidement sur les bornes de charge rapide. Si elle combine une grande autonomie avec une charge en peu de temps, alors la voiture électrique peut espérer séduire un large public de conducteurs.

Pauline Ducamp