BFM Business

Une application pour diabétiques subit de sévères problèmes de connexion

L'application FreeStyle LibreLink permet à des patients diabétiques de mesurer leur taux de sucre.

L'application FreeStyle LibreLink permet à des patients diabétiques de mesurer leur taux de sucre. - FreeStyle LibreLink

En raison d'une simple mise à jour, une application de suivi de la glycémie, prisée des diabétiques, est restée inaccessible pour de nombreux utilisateurs européens.

Il aura suffi d'une simple mise à jour pour ébranler ce système. L'application FreeStyle LibreLink, qui permet à des patients diabétiques de mesurer leur taux de sucre, était inaccessible pour un certain nombre d'entre eux en Europe, suite à une mise à jour de routine, a reconnu dimanche son fabricant, le groupe américain Abbott.

L'application, installée sur un smartphone, scanne un capteur que le patient place sur l'arrière de son bras, et lui donne son taux de sucre dans le sang, sans piqûre ni bandelette. Le système est remboursé depuis un an. 

Auprès de l'AFP, un interne en médecine indique ne pas avoir eu de solution de remplacement plusieurs heures durant, la première pharmacie de garde étant située à une cinquantaine de kilomètres. "Je ne sais pas où j'en suis. Je fais un peu au feeling", ajoute un utilisateur diabétique de l'application, résidant à Hardinghen, un village du Pas-de-Calais. 

"On est totalement coincé. La Sécurité sociale ne rembourse que 200 bandelettes par an si on a opté pour le dispositif du scan. Du coup beaucoup d'entre nous ont laissé tombé les bandelettes. On avait une confiance extrême dans le dispositif", détaille-t-il.

Aucun retour de l'entreprise

Il explique avoir tenté de contacter Abbott par téléphone et par email mais n'avoir eu "aucun retour" et déplore le manque de communication de l'entreprise.

Sur Twitter et sur Facebook, on trouve seulement un message annonçant une mise à jour des serveurs entre le 26 et le 27 avril. La page Facebook des "Utilisateurs du FreeStyle Libre de Abbott" recense, elle, plusieurs messages d'utilisateurs rapportant un message d'erreur à chaque tentative de connexion sur l'application.

"Résoudre le problème pour que tous nos utilisateurs puissent continuer à utiliser l'application est en tête de nos priorités", a précisé Abbott, qui se dit "désolé pour la gêne occasionnée".

Elsa Trujillo avec AFP