BFM Tech

Un robot a attaqué un humain en Chine (mais ce n'était pas de sa faute)

-

- - Evolver

Est-ce parce que l'on s'est moqué de ses grandes dents que ce robot a vu rouge et causé un accident? Non, c'était une erreur de manipulation de son opérateur. Ouf.

Il y a un peu plus d’un an, un homme visiblement ivre agressait un robot Pepper, utilisé par une société de téléphonie mobile pour recueillir l’avis de ses clients. Cette année, c’est l’inverse qui s’est produit.

Pendant l’exposition China Hi-tech Fair à Shenzen en Chine, un robot domestique, destiné à accompagner l’éducation des enfants de 4 à 12 ans, a blessé un humain. Le robot, baptisé Xiao Pang en chinois, ce que l’on pourrait traduire par "enrobé", a foncé contre la vitre d’un stand, la brisant entièrement et causant la blessure par éclats de verre d’un visiteur du salon.

La machine s’est-elle retournée contre l’homme ? Sommes-nous dans un scénario à la Terminator ? Pas exactement. D’après ce qu’indique le constructeur du robot, la société Evolver, sur son site, l’accident a été causé par une erreur humaine. L’opérateur de Xiao Pang aurait appuyé sur un mauvais bouton, lui faisant effectuer une marche avant au lieu d’une marche arrière. Ce petit accident a tout de même terrorisé les visiteurs du salon, poussant Evolver à présenter ses excuses.

C’est la première fois qu’un tel incident est répertorié en Chine, a indiqué la presse locale. Mais ce n’est pas le premier du genre dans le monde. L’été dernier aux Etats-Unis, des parents ont accusé un robot de sécurité d’un centre commercial californien d’avoir foncé sur leur enfant de 16 mois. "Le robot a cogné mon fils à la tête, a expliqué la mère à la chaîne de télévision ABC. Il est tombé face contre terre et le robot ne s’est pas arrêté et lui a roulé sur le pied."

Ce robot, chargé de signaler les bruits anormaux et les changements brutaux dans son environnement aux forces de l’ordre, a été mis en service il y a un an. Après l’incident, il a été retiré de la circulation pendant qu’une enquête était diligentée.

Avant cela, en 2015 et 2009, d’autres incidents avaient eu lieu mais avec des robots industriels, en Allemagne et en Suède, entraînant à chaque fois la mort d’une personne.