BFM Tech

Terrorisme, nudité: Facebook clarifie sa politique d'autorisation de contenus

Page d'accueil de la plateforme Facebook

Page d'accueil de la plateforme Facebook - AFP/Loïc Venance

Le réseau social américain a décidé de faire le point sur les contenus qu'elle autorisait ou non sur sa plateforme. Une clarification qui intervient après plusieurs polémiques concernant des censures d'oeuvres, comme L'Origine du monde de Courbet, ou encore la diffusion de vidéos d'islamistes.

Facebook a précisé lundi les règles de publication sur son site. Les mesures, annoncées sur son blog officiel, sont notamment la suppression des "images explicites quand elles sont partagées par sadisme ou pour glorifier la violence", ainsi que des groupes qui font l'apologie "d'activités terroristes, d'organisations criminelles ou qui promeuvent la haine".

Facebook a notamment précisé interdire la nudité, sauf lorsqu'il s'agit d'images d'allaitement, de photos médicales ou encore d'oeuvre d'art.

La jurisprudence "L'Origine du monde"

Cette annonce fait suite à des critiques provenant d'utilisateurs qui accusaient Facebook de supprimer plus rapidement sur sa plateforme les images de nudité, comme l'oeuvre L'Origine du monde de Gustave Courbet, que celles issues de groupes terroristes.

"Pendant que notre politique et nos normes sont restées inchangées, nous avons senti la demande des utilisateurs pour plus de clarté et d'exemples et c'est ce que nous faisons avec cette mise à jour aujourd'hui", ont écrit la responsable de la politique éditoriale du groupe, Monika Bickert, et le conseiller adjoint Chris Sonderby.

Mais une mesure risque de déplaire aux utilisateurs de Facebook: ils devront dorénavant utiliser leur "vrai nom", mettant fin à toute tentative d'anonymat sur le réseau social.