BFM Tech

Techfugees, un premier hackathon à Paris pour soutenir les migrants

Un bateau de migrants, au large de l'île grecque de Lesbos, le 30 octobre 2015.

Un bateau de migrants, au large de l'île grecque de Lesbos, le 30 octobre 2015. - Aris Messinis - AFP

Des développeurs se mobilisent jusqu'à ce dimanche soir à l'école Le Wagon pour élaborer 12 projets collaboratifs destinés à venir en aide aux réfugiés.

Ce n'est pas avec de la nourriture et des couvertures mais avec du code que l'association Techfugees entend soutenir les migrants. Elle a pour objectif de rapprocher les réfugiés des habitants des pays qui les accueillent avec des projets numériques innovants élaborés lors de grands hackhatons, ces événements où des développeurs se rassemblent pour programmer de manière collaborative. Le premier du genre se tient ce week-end à Paris et prendra fin ce dimanche 13 mars au soir, à l'école de programmation Le Wagon dans le 11er arrondissement.

"Le principe est de réunir pour 36 heures des geeks, qui maîtrisent le code, le design et les aspects techniques du développement digital; des réfugiés et des entrepreneurs porteurs de projet, des associations mobilisées sur le terrain, des investisseurs", explique l'association qui compte aujourd'hui 2000 membres.

MyrefugeWorld, le "Airbnb" des réfugiés est né grâce à Techfugees

L'initiative en revient au journaliste du site TechCrunch Mike Butcher qui avait réussi à mobiliser plus de 700 participants pour un premier Techfugees dans la capitale britannique au mois d'octobre dernier. Avait alors émergé le site Myrefuge.world, un "Airbnb pour réfugiés" pour mettre en relation migrants et hébergeurs potentiels. Il existe toujours et fonctionne avec beaucoup de succès. Un événement similaire avait ensuite été organisé dès le mois suivant à Sydney.

Ce soir, les projets parisiens seront présentés devant un jury d'experts composé d'acteurs de la high-tech. Ces derniers auront pour mission d'en sélectionner douze. Les prix seront remis à 19 heures.
Amélie Charnay