BFM Tech

Tank volé, commissariat incendié: ces fake news qui pullulent autour des manifestations américaines

Une manifestation à Los Angeles, après la mort de George Floyd.

Une manifestation à Los Angeles, après la mort de George Floyd. - MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Sorties de leur contexte ou trafiquées, des images et vidéos sont venues accompagner les émeutes qui ont éclaté après la mort de George Floyd, à la suite d'une violente interpellation policière.

S'intéresser de près à l'affaire George Floyd, et aux émeutes qui s'en sont suivies aux Etats-Unis, revient ces derniers jours à naviguer dans un océan de fake news. La mort de cet Afro-Américain le 25 mai, à la suite d'une interpellation brutale de la police à Minneapolis (Minnesota) a occasionné de violentes réactions dans le pays et dans le monde entier, ainsi que leur lot de fausses informations. Voici les principales fake news repérées sur les réseaux sociaux francophones. 

Un poste de police de Minneapolis incendié

Cette image, marquante, d'un bâtiment dévoré par les flammes a été partagée en ligne pour attester de l'intensité des émeutes survenues à Minneapolis. Elle aura été accompagnée de commentaires faisant croire à l'incendie d'un bâtiment de la police. 

Ce bâtiment incendié à Minneapolis n'appartient pas à la police.
Ce bâtiment incendié à Minneapolis n'appartient pas à la police. © Capture écran Facebook

Si l'incendie est réel, et bien associé aux émeutes de Minneapolis, le bâtiment visé n'est en aucun cas occupé par les forces de l'ordre. Le quotidien local Star Tribune fait remonter cet incident au 27 mai et identifie le bâtiment comme un immeuble de logements sociaux en construction, amené à ouvrir au cours de l'année 2020. "Mercredi dans la nuit, les étages supérieurs en bois ont été entièrement engloutis par les flammes avec d’épais panaches de fumée. (…) Jeudi matin, ce qui était alors un chantier de construction a été réduit à un tas de cendres fumantes", note ainsi le quotidien. 

Un tank volé

L'information aura été partagée quelques minutes par le compte Twitter @Conflits_FR, suivi par plus de 380.000 personnes, avant d'être supprimée. "Alerte: un homme a volé un tank de la garde nationale et a conduit dans les rues du Minnesota en pleine manifestation. Il a été arrêté par la police après une course-poursuite", aura-t-on pu lire sur ce compte.

La vidéo date en réalité de 2018. L'agence Associated Press notait à l'époque qu'un officier de la garde nationale avait été arrêté après s'être enfui, à bord d'un tank, d'une base militaire située près de Blackstone, en Virginie. Après une course poursuite de près de deux heures, l'homme en question avait pu être interpellé. 

Un McDonald's en flammes

Une photo de 2016 est venue s'immiscer dans les informations diffusées à propos des émeutes de Minneapolis. Elle montre un établissement McDonald's en flammes, faisant croire que le fast-food fait partie des enseignes visées.

Un McDonald's a bel et bien été ravagé par les flammes mais en novembre 2016, et à Lebanon (Pennsylvanie), souligne le site américain de fact-checking Snopes. L'incendie en question avait été causé par un incident survenu en cuisine. 

Un distributeur de billets dérobé

Un homme affublé d'une casquette s'approche d'un distributeur de billets, le dérobe et tente de l'emporter avec lui dans les transports en commun. La vidéo a été partagée en ligne pour attester des débordements des manifestations survenues aux Etats-Unis. Elle est pourtant le fruit d'une caméra cachée, tournée à Newark, dans le New Jersey, en 2019. Le voleur en question est quant à lui un comédien, note BuzzFeed.

Washington plongé dans le noir

Lundi 1er juin, le hashtag #DCBlackOut se hisse parmi les sujets les plus brûlants sur Twitter. Une image montre la ville de Washington plongée dans le noir, et lie l'incident aux manifestations. Un brasier illumine par ailleurs les rues de la capitale américaine.

Cette image provient d'une série Netflix, Designated Survivor, mettant en scène une attaque terroriste venant décimer la Maison Blanche. Des centaines de comptes Twitter ayant relayé cette information ont été suspendus, rapporte BBC News

Un film de zombies confondu avec les émeutes

Cette plaisanterie aura largement échappé à son instigateur. Plusieurs photos, très partagées sur Twitter, laissent entendre que la chaîne américaine MSNBC aurait diffusé un extrait d'un film de zombies en lieu et place des manifestations survenues aux Etats-Unis. 

L'auteur de ce montage a reconnu que la plaisanterie lui a échappé.
L'auteur de ce montage a reconnu que la plaisanterie lui a échappé. © Capture écran Twitter

Le montage a été partagé plus de 160.000 fois avant que son auteur ne vienne recadrer le débat. Il a finalement présenté ses excuses.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech