BFM Tech

Piraté, le site de la Fidl renvoie vers des vidéos pornos

Pendant trois heures, la page d'accueil du site de la Fidl renvoyait vers un site pornographique (par égard pour la chasteté de nos lecteurs, certaines zones de cette image ont été masquées par la rédaction)

Pendant trois heures, la page d'accueil du site de la Fidl renvoyait vers un site pornographique (par égard pour la chasteté de nos lecteurs, certaines zones de cette image ont été masquées par la rédaction) - -

La Fidl, engagée dans le combat pour les étudiants sans-papiers, a vu son site piraté ce vendredi matin. Tous les liens de leur page d'accueil renvoient vers un site de vidéos pornographiques.

La Fidl, organisation syndicale lycéenne qui appelle actuellement les jeunes à se mobiliser en faveur des élèves sans-papiers, voudrait-elle prendre en charge l'éducation sexuelle de ses adhérents? Pendant quelques heures, la page d'accueil de leur site internet renvoyait à diverses pages d'un site de vidéos pornographiques.

Mais l'origine de cette étrange ligne éditoriale est plutôt à chercher du côté d'une attaque informatique...

Notre site web a été piraté. Nous faisons au plus vite pour réparer cela.
— FIDL, les lycéens (@FIDL_News) October 18, 2013

"C'est comme ça depuis deux ou trois heures, notre service technique est en train de travailler dessus", explique Massira Baradji, le délégué général de l'association, contacté par BFMTV.com. En effet, depuis ce matin, tous les liens qui s'affichent sur leur page d'accueil renvoyaient à un charmant site web de type "pas-pour-les-enfants".

L'engagement de la Fidl pour les élèves sans-papiers, dans la foulée de l'affaire Leonarda, ne manque pas d'être critiqué, et l'organisation a reçu un certain nombre de courriers d'insultes. Mais pas de menace pouvant laisser penser qu'une telle attaque allait se produire...

"Il y a la volonté de nous faire taire"

"C'est une situation très compliquée pour nous, toutes les adhésions, toutes nos informations, tout passe par notre site internet. On a même reçu des plaintes de gens trouvant inacceptable qu'on renvoie vers des sites pornographiques, et nous menaçant de poursuites !" poursuit le délégué général.

L'association, qui déposera plainte dans la journée, estime qu'il s'agit là d'une tentative d'intimidation: "Il y a clairement la volonté de nous faire taire." Mais qui, en particulier? La Fidl pencherait volontiers pour des militants d'extrême droite, qui ne les portent pas vraiment dans leur cœur.

C'est la première fois que leur nouveau site est piraté, mais la chose est déjà arrivé en période de mobilisation, il y a deux ans.

Olivier Laffargue