BFM Business

Peut-on hacker un avion? Oui, estime un chercheur britannique

-

- - -

L’informatisation grandissante des aéronefs multiplie les possibilités d’intrusion. C’est pourquoi un groupe de chercheurs veut créer un réseau capable de résister aux cyberattaques.

Faire tomber un avion d’un clic de souris, cette perspective fortement angoissante ne relève pas du fantasme, selon le chercheur britannique David Stupples, qui est également professeur à la City University. Interrogé par The Guardian, ce spécialiste du cyberterrorisme estime que l’interconnexion grandissante des systèmes informatiques à bord des avions augmente le risque d’un tel scénario catastrophe.

En effet, de plus en plus d’aéronefs disposent aujourd’hui non seulement d’un réseau interne dédié au pilotage, mais aussi de systèmes intégrés pour le divertissement (vidéo à la demande) ou d’un réseau d’accès Internet pour les voyageurs. L’intégration de ces différents éléments sur un bus unique - comme c’est le cas par exemple sur les modèles A320, A350 ou Boeing 787 - multiplie les possibilités d’attaques. Selon Stupples, il serait donc tout à fait possible d’imaginer un pirate qui dépose une bombe logique sur ce réseau pour faire crasher un avion en plein vol.

>> Lire la suite sur 01 Net

Gilbert Kallenborn (01 Net)