BFM Tech

Melania Trump veut lutter contre le cyber-harcèlement, les internautes ressortent les tweets de son mari

-

- - Mandel Ngan AFP

Que Melania Trump veuille faire disparaître le cyber-harcèlement semble bien ironique à bon nombre d'internautes.

A quelques jours de l’élection présidentielle américaine, Melania Trump, la femme du candidat républicain, a tenu un discours en Pennsylvanie dans lequel elle a tenté d’humaniser son mari. Elle a également annoncé sa priorité en tant que First Lady, si Donald Trump est élu: s’attaquer au cyber-harcèlement. Une déclaration qui a fait bondir les internautes.

"La technologie, comme tout ce qui est puissant, peut avoir un côté sombre", a-t-elle déclaré avant de poursuivre que si les adultes pouvaient gérer les mots blessants et les mensonges, "enfants et adolescents sont plus fragiles et souffrent lorsque l’on se moque d’eux pour leur look ou leur intelligence".

"Il n’est pas normal que l’on se moque, que l’on attaque et harcèle un garçon ou une fille de 12 ans. Si c’est déjà terrible dans une cour d’école, c’est absolument inacceptable quand c’est fait par quelqu’un qui cache son nom sur Internet."

Pour l’épouse de Donald Trump, le monde est devenu "trop dur et trop méchant" et elle s’engage à améliorer la situation des femmes et enfants harcelés en ligne. 

Internet a de la mémoire

Dans son discours, elle a, évidemment, soigneusement évité de parler des activités de son mari sur Twitter, qui a publié nombre de commentaires plus que désobligeants sur ses adversaires et sur des journalistes. Ce que les internautes ne se sont pas privés de lui rappeler.

"Hey Melania Trump, laisse-moi te présenter toutes les personnes, lieux et choses que Donald Trump a insulté depuis qu’il est candidat", a ironisé un internaute en ajoutant la capture d’une double page du New York Times rassemblant 4.000 attaques du candidat républicain depuis un an et demi.

D'autres ont retweeté des messages désobligeants de Donald Trump sur Arianna Huffington, Alicia Machado (Miss Univers 1996) ou encore Bette Midler en demandant à Melania Trump si c’était le type de tweets qu’elle souhaitait voir disparaître.

"Melania Trump peut supprimer 70% du cyber-harcèlement rien qu’en changeant le mot de passe de son mari", s’est moqué un autre internaute, tandis que de nombreux autres lui conseillent de commencer sa lutte contre le cyber-harcèlement à la maison.

Pas sûr que cette nouvelle intervention de Melania Trump ait réussi à donner une meilleure image de son mari...