BFM Business

Les Français se sentent-ils en confiance sur Internet? 

-

- - LM/01net.com

BNP Paribas et CSA Research présentent les résultats de leur premier baromètre qui met en lumière l’utilisation et la confiance que les Français placent dans le numérique.

Que ce soit sur smartphone, tablette ou ordinateur, les activités numériques occupent aujourd’hui une grosse partie du quotidien des Français. Nos smartphones, ces couteaux suisses numériques nous permettent de tout faire (ou presque), partout et à tout moment. Pour en savoir un peu plus sur la vie numérique des Français, BNP Paribas et CSA Research se sont associés pour mener une étude afin d’identifier les pratiques et de prendre la mesure de la confiance que nous plaçons dans les différents services connectés.

81% des plus de 15 ans ont un smartphone

L’étude menée par BNP met également en exergue quelques chiffres sur l’usage du numérique. En moyenne, les Français sont connectés 6h30 par jour. Par appareil, les moyennes sont les suivantes: 3h sur un ordinateur portable, 2h30 sur un ordinateur fixe, 2h sur un smartphone et 1h30 sur une tablette. 

-
- © BNP Paribas et CSA Research

S’il n’y avait plus franchement de place pour le doute, l’étude confirme que les smartphones ont volé la vedette à tous les autres appareils informatiques. BNP Paribas et CSA Research indiquent que 81% des Français de 15 ans et plus possèdent un smartphone, alors que l’ordinateur portable équipe aujourd’hui 79% des sondés, l’ordinateur fixe (de bureau) 66% et la tablette 58%.

Cette forte adoption du smartphone est évidemment due au caractère pratique et multifonction des appareils. Ainsi, 61% indiquent avoir installé une application de géolocalisation/transports, 55% accèdent aux réseaux sociaux, soit un peu plus que leur messagerie (51%). Les applications multimédias sont présentes à 43%, l’information et le jeu se tiennent dans un mouchoir de poche (41% contre 40%). Enfin, un français sur quatre indique avoir téléchargé une application de shopping.

Les moins de 25 ans sont les plus gros consommateurs

Les moins de 25 ans, qualifiés de "génération digitale native" sont ceux qui sont les plus actifs. 90% d’entre eux possèdent un smartphone et y passent au moins 4h par jour. Ils sont complètent accro aux réseaux sociaux: 84% sont inscrits sur Facebook, 59% sur Snapchat et 44% sur Instagram. Ils montrent aussi beaucoup moins de réticence à poster des photos d’eux-mêmes (35%) ou de leurs proches (1 photo postée sur 4).  Outre les réseaux sociaux, le streaming de films est utilisé à 90% (il tombe à 77% après 25 ans), 84% s’adonnent au téléchargement, 78% regardent la télé (y compris via une tablette ou un ordinateur) et 38% jouent en ligne. Des pratiques qui multiplient l’échange de données. Ainsi, 52% d'entre eux ont déjà partagé leurs données personnelles (identité, adresse, etc.), même s’ils reconnaissent que les risques sont plus élevés qu’il y a 10 ans.

Les Français ont-ils pour autant confiance dans le numérique?

Si l’utilisation du web, des applications et autres services connectés sont devenus quasi incontournables, selon l’étude 73% des Français évaluent le niveau de risque actuel sur Internet plus élevé qu’il y a 10 ans.

-
- © BNP Paribas et CSA Research

La méfiance est d’ailleurs plus importante chez les moins de 25 ans et les plus de 65 ans (81% dans les deux cas). 17% estiment que le niveau de risque est équivalent et 10% qu’il est moins élevé. Mais dans l’ensemble, les Français ont une relativement bonne connaissance des termes d’internet: antivirus (91%), historique de navigation (87%), géolocalisation (82%), paramètres de confidentialité (79%) ou encore cookies (78%) ne sont pas des mots inconnus. En revanche, le Cloud ne parle qu’à 59% des personnes et le terme de "phishing" n’est connu que de 56% des sondés. Plus inquiétant seuls 55% savent ce que sont les pages HTTPS.

Pour autant, les Français savent se méfier. À 77%, ils savent qu’il est très risqué d’ouvrir la pièce jointe d’un mail dont l’adresse leur est inconnue et 75% reconnaissent qu’il est très risqué de surfer sans antivirus. Au quotidien, les Français sont donc globalement attentifs. Par exemple 47% d’entre eux ne rendent visibles leurs publications sur les réseaux sociaux qu’à leurs amis et 78% consultent leur compte en banque de chez eux plutôt que "n’importe où". Le rapport indique qu’au final, 16% des Français disent avoir été victimes d’un piratage cette année. À la suite de ces piratages, 73% d’entre eux désactivent le compte concerné, 43% prennent conseil auprès de leurs proches, mais l’achat d’un antivirus n’intervient qu’à 39%. Surtout, seuls 27% ont contacté la police et 17% ont fait appel à la CNIL. Enfin, en matière d’attaques, un professionnel sur 10 se déclare avoir été victime de piratage au cours des 12 derniers mois.