BFM Tech

Les Craypions d'Or, garants de l'esprit des Internets, sont lancés

Chaque année depuis 2010, le site au design le plus rétrograde est récompensé par l'assemblée des amoureux des Internets.

Chaque année depuis 2010, le site au design le plus rétrograde est récompensé par l'assemblée des amoureux des Internets. - -

La décoration la plus inestimable de l'année est sur les rails: les internautes sont invités dès aujourd'hui à voter et soumettre des pages web pour les Craypion d'Or 2013. Ce prix rend hommage à la création web la plus pitoyable, donc indispensable, de l'année.

Vous rappelez-vous des balbutiements de l'Internet grand public, des "pages perso" sur Geocities intégralement affichées en Comic Sans, des sites réalisés avec Frontpage Express et hébergés chez Wanadoo? Ces fonds bleu fuchsia et ces lettres jaunes fluo agrémentés de gifs animés à vous coller une crise d'épilepsie? Cette culture survit aujourd'hui, et elle a son gardien: Jean-René Craypion.

Chaque année depuis 2010, le site au design le plus, hum, vintage, est récompensé par l'assemblée des amoureux des Internets d'un Craypion d'Or. Chaque internaute possède une voix pour élire, parmi une sélection d'œuvres majeures du webdesign produites durant l'année écoulée, celle qui aura le mieux su emporter leur cœur, et provoquer la nausée.

Bref, l'Internet authentique.

Pas tant le design qu'un esprit

Comme tout le monde n'est pas égal dans le monde impitoyable des lolcats, les sites participants (parfois bien contre leur volonté) sont classés en 14 catégories: associations, vidéos d'entreprise et articles de presse par exemple. On peut noter certaines nouveautés, qui nous montrent que les choses à la mode ne sont pas pour autant coupées des racines du web: la visualisation de données en fait partie, les microvidéos aussi.

Car ce n'est pas tant le design que cette académie des arts et du Net récompense, mais un esprit. Voilà pourquoi on peut également voter pour le meilleur fail de community management de l'année, le groupe Facebook le plus affligeant ou la photo Instagram la plus ridicule. Le tout en toute bienveillance, évidemment.

Il est d'ores et déjà possible de voter ou de soumettre une page qui, selon vous, peut prétendre à ce prestigieux titre que se partagent des génies tels que Jean-michel du 59, Tatayoyo Webdesign ou la municipalité de Beuzeville. La cloture est le 15 décembre et la cérémonie le 19, au studio 105 de la Maison de la Radio.

L'histoire du Web s'écrit avec le nom de Jean-René Craypion.

Olivier Laffargue