BFM Tech

Les Anonymous s'en prennent au site du parti socialiste

-

- - -

Des personnes se revendiquant d'Anonymous France déclarent avoir bloqué le site du PS pour protester contre l'état d'urgence.

En ce 26 janvier 2016, le site du parti socialiste subit d’importants ralentissements, au point d’être parfois inaccessible. Non pas pour des raisons de maintenance, mais à cause d’une attaque par déni de service menée par les Anonymous nommée "opération PS".

Le groupe d'hacktivistes a revendiqué le blocage du site par une vidéo publiée sur YouTube. Il y dénonce l’état d’urgence ainsi que les perquisitions et arrestations dont sont victimes les opposants écologistes au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Pour les Anonymous, ces militants n’ont rien à voir avec les terroristes pour lesquels cet état d’urgence a été créé. Autrement dit l’Etat abuse de son pouvoir.

Dans leur vidéo, les pirates protestent également "contre l’atteinte à la vie privée que pratique l’Etat français à l’égard de ses citoyens" et considèrent que le terrorisme est utilisé comme une "excuse pour nous tromper, nous surveiller, nous endormir et nous contrôler". Les Anonymous poursuivent en précisant viser le site du Parti socialiste car "il est le parti du dictateur Hollande". Un qualificatif que le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, leur a immédiatement retourné sur Twitter.

Les Anonymous promettent d’autres attaques si l’état d’urgence n’est pas levé. Ce n'est a priori pas la voie prise par le gouvernement, qui s'apprête au contraire à demander sa prolongation avec le soutien de 69% des Français. Dans un sondage effectué au début du mois, ils ont en effet estimé que l'état d'urgence les protégeait "contre la menace terroriste et le risque d'un nouvel attentat".