BFM Tech

Le Pentagone demande à se faire pirater

-

- - CC,David B. Gleason (Flickr)

Le département de la Défense des Etats-Unis va lancer un concours pour tester sa cybersécurité.

Demander à se faire hacker pour mieux renforcer sa sécurité informatique. L'idée n'est pas nouvelle et est régulièrement mise en œuvre par de grandes entreprises. Mais pour la première fois, le ministère de la Défense américain va se prêter au jeu. En avril prochain, une opération dénommée Hack the Pentagon va inciter des pirates informatiques à mettre à mal les données numériques des forces militaires. Avec évidemment quelques précautions.

Pour participer au programme, il faudra non seulement être citoyen américain mais également avoir un passé sans aucune zone trouble. Pour ceux qui parviendraient à mettre des failles en évidence, des récompenses financières pourraient être au programme. Le but de l'opération est de détecter ces faiblesses avant que des hackers mal intentionnés ne le fassent. Malgré tout, l'opération Hack the Pentagon ne concernera pas les programmes les plus sensibles des forces armées américaines.

Ce concours est lancé alors que le Pentagone opère un rapprochement avec les dirigeants de la Silicon Valley. Ce 2 mars, l'ancien directeur général de Google, Eric Schmidt, a pris la tête d'un comité travaillant pour le gouvernement américain. Selon le secrétaire à la Défense des Etats-Unis, son objectif est "d'aider le Pentagone à devenir plus innovant et plus souple dans l'adaptation aux nouvelles technologies".

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech