BFM Business

Le mini-Hyperloop de ces étudiants allemands bat tous les records

L'équipe d'étudiants de l'Université technique de Munich a remporté pour la troisième fois consécutive le concours organisé par Elon Musk. Leur capsule a atteint les 467 km/h.

Elon Musk poursuit ses initiatives pour que son projet de transport à grande vitesse, l'Hyperloop, voit le jour. Dix-huit équipes d'étudiants, composées de quarante nationalités différentes, ont participé à l'Hyperloop pod competion créée par le fondateur de Tesla et SpaceX.

Des performances doublées

Pour la troisième année consécutive, c'est la capsule présentée par l'équipe de l'Université technique de Munich qui l'a emportée. Les gagnants ont presque doublé leur performance en atteignant cette fois les 467 km/h avec leur WARR Hyperloop. Leur capsule fait moins de deux mètres de long, plus petite que les précédentes, son aérodynamisme a été amélioré.

L'entrepreneur, connu pour ses ambitions hors norme, espère un jour pouvoir rejoindre San Francisco à Los Angeles en moins d'une demi-heure. Pour ce faire, la capsule devra dépasser les 1200 kilomètres par heure. Contrairement à ses entreprises Tesla et SpaceX, Elon Musk tient plus à encourager des initiatives, comme avec cette compétition, qu'à porter lui-même le projet.

La conception des prototypes repose sur des technologies mise à disposition en open-source. Tous les participants peuvent s'appuyer sur le travail des autres acteurs planchant sur la conception de l'Hyperloop. Le milliardaire britannique Richard Branson, éternel rival d'Elon Musk, s'est lancé dans la partie avec la société Virgin Hyperloop One dans laquelle il a investi. C'est d'ailleurs cette entreprise qui détenait l'ancien record avec un prototype qui avait atteint les 387 km/h en décembre 2017.

Elise Maillard