BFM Tech

La France a un nouvel ambassadeur pour le numérique

Henri Verdier.

Henri Verdier. - YouTube/ USI Event

Henri Verdier, ancien directeur de la Direction interministérielle au numérique (DINSIC), succède à David Martinon. Il sera chargé d’incarner la position de la France sur le numérique auprès des institutions internationales.

Après avoir piloté la stratégie numérique de l’Etat Français, il en devient le porte-voix. Henri Verdier, jusqu’à présent directeur de la Direction interministérielle au numérique (DINSIC) a été nommé ambassadeur de la France pour le numérique, mentionne le compte-rendu du Conseil des Ministres de ce mercredi 24 octobre.

A compter du 15 novembre, il sera chargé de représenter la France dans les institutions internationales pour les sujets ayant trait au numérique. Plus spécifiquement, et comme le précise le Quai d’Orsay, Henri Verdier aura pour rôle de mener les "négociations internationales sur la cybersécurité, la gouvernance de l’internet et des réseaux, la liberté d’expression sur Internet, les sujets de propriété intellectuelle liés à internet, le soutien à l’export des entreprises du numérique et la participation de la France au partenariat pour un gouvernement ouvert".

Sa nomination avait notamment été pressentie la veille par le média spécialisé NextInpact. Le nom de son remplaçant à la tête de la DINSIC a été annoncé. Il s’agira de Nadi Bou Hanna, PDG de l'entreprise Adminext.

Henri Verdier succède à David Martinon, nommé ambassadeur à Kaboul. L’ex porte-parole de l’Elysée (2007-2008) occupait le poste d’ambassadeur de la France pour le numérique depuis le 22 novembre 2017, après avoir été représentant spécial de la France pour les négociations internationales sur l’économie numérique.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech