BFM Business

L'équipe de Donald Trump utilise des comptes e-mail parallèles

Maison blanche

Maison blanche - Karen Bleier - AFP

Plusieurs collaborateurs du président des Etats-Unis disposent d'un compte e-mail sur les serveurs du parti républicain. Ils pourraient les utiliser pour rendre opaques certains échanges au sein du gouvernement.

Un nouveau scandale va-t-il agiter Washington ? Pendant sa campagne, Donald Trump n'a cessé de pilonner Hillary Clinton sur l'usage d'un serveur e-mail en parallèle de son compte officiel. Il s'avère maintenant que l'équipe présidentielle à la Maison blanche fait plus ou moins la même chose. D'après Newsweek, au moins quatre collaborateurs de premier rang du nouveau président des Etats-Unis disposent en effet d'un compte mail actif au sein du comité national du parti républicain (Republican National Committee, RNC), hébergé sur les serveurs du domaine rnchq.org. En l'occurrence, il s'agit de Jared Kushner, Steve Bannon, Kellyanne Conway et Sean Spicer.

L'usage d'un tel compte e-mail n'est pas formellement interdit, mais il est très encadré. Les échanges doivent être systématiquement copiés vers les serveurs de la Maison blanche par souci de transparence et pour éviter que des communications parallèles et opaques se mettent en place. Une telle situation s'est d'ailleurs déjà produite par le passé. En 2007, des membres du gouvernement de George W. Bush ont été accusés par des associations citoyennes d'avoir utilisé les serveurs du RNC pour dissimuler un grand nombre d'échanges gouvernementaux qui ont eu lieu au début de la guerre d'Irak. Environ 22 millions d'emails avaient ainsi disparu de la circulation. Ils ont été retrouvés pendant la période du gouvernement Obama, à la suite d'une série de procédures judiciaires. Ils ont été versés aux archives nationales, mais n'ont pas été rendus publics à ce jour.

Outre le problème de transparence se pose également celui de la sécurité. Les serveurs du RNC ont été piratés en 2016 pendant la campagne électorale. Le niveau de protection des messages qui transitent par cette structure est donc très discutable. Pour l'instant, les collaborateurs de Donald Trump n'ont donné aucune information relative à cette affaire. Aux dernières nouvelles, le RNC aurait, depuis la révélation faite par Newsweek, effacé la totalité des emails des collaborateurs concernés. Si c'est vrai, on ne saura donc jamais si ces échanges concernaient des sujets gouvernementaux ou pas.