BFM Tech

Journées sans portable: quatre preuves que les Français sont accros

-

- - cc Japanexperterna.se

Qu'ils soient au lit, à table, dans la rue ou au bureau, nombre de Français ne peuvent pas se passer de leur smartphone.

Saviez-vous que les 6, 7 et 8 février se déroulent les journées mondiales sans téléphone portable, et ce depuis 2001? Elles ont été créées pour inviter le public à réfléchir à l’usage qu’il fait de cet appareil... voire à le mettre de côté 72 heures durant. Un challenge qui pourrait bien être difficile pour les plus accros dont voici quelques habitudes dévoilées par le cabinet Deloitte à la mi-janvier.

Le smartphone au lit: 41% des Français consultent leur smartphone en pleine nuit. Soit parce qu'ils sont insomniaques, soit parce qu'ils sont incapables de décrocher de leur appareil.

Moins préoccupant, 20% des Français interrogés pour cette enquête ont avoué jeter un œil sur l’écran de leur smartphone moins de cinq minutes après avoir ouvert les yeux et chez les 18-24 ans, cette proportion est deux fois plus importante. Les Français sont un tout petit peu plus nombreux à faire de même dans les cinq minutes avant de dormir (23%).

Le smartphone à table: 81% des Français déclarent se servir de leur smartphone pendant les repas pris en famille ou avec des amis. Ce qui est d’ailleurs souvent la cause de disputes entre les 18-24 ans et leurs parents.

De nombreuses enseignes ont d’ailleurs décidé de surfer sur cette habitude en incitant leurs clients à lâcher leur portable. Ainsi en 2015, Ikea a fait gagner des cadeaux à ceux qui ne touchaient pas leur smartphone pendant les repas.

Le smartphone devant la télé: 84% des personnes interrogées ont indiqué utiliser leurs smartphones en regardant un film ou une émission de télévision. Le plus souvent, c’est pour se connecter aux réseaux sociaux et y commenter les programmes à l’écran. D’autres jouent ou écoutent de la musique durant un film ! 

Le smartphone dans la rue: 66% des Français traversent la rue en regardant leur portable et 58% avouent consulter leur portable au volant au lieu de rester concentrés sur leur conduite. Le smartphone serait d’ailleurs en cause dans 16% des accidents mortels sur autoroute, indique Attitude Prévention, une association regroupant des assureurs.

Mais rassurez-vous, les Français sont loin d'être les seuls à avoir de telles habitudes. L'été dernier, la moitié des adolescents américains estimaient être accros à leur smartphone, selon une enquête menée par le cabinet d'analyses Common Sense Media, et, d'après le cabinet Deloitte, 96% des Indiens ne passent pas une heure sans regarder l'écran de leur smartphone. Une addiction mondiale.