BFM Tech

Internet : Aaron Swartz, activiste et génie, s'est suicidé

Aaron Swartz s'est donné la mort à 26 ans après une brillante vie.

Aaron Swartz s'est donné la mort à 26 ans après une brillante vie. - -

Un jeune homme de 26 ans, à l'origine de nombreux progrès informatiques, s'est suicidé vendredi. Ce week-end, de nombreux chercheurs lui ont rendu hommage en rendant accessibles leurs articles scientifiques sur le net.

Les acteurs du web ont rendu hommage dimanche au "hacker extraordinaire" qu'était Aaron Swartz, le génie informatique et co-fondateur du réseau social Reddit, qui s'est suicidé à l'âge de 26 ans vendredi.

Le jeune homme, militant pour l'accès libre sur Internet, a été retrouvé mort pendu à son domicile à Brooklyn vendredi soir. Ses obsèques auront lieu mardi à Chicago. Ce génie de l'informatique, qui avait participé à l'élaboration du format RSS à l'âge de 14 ans, devait comparaître le 1er avril devant la justice.

Il était accusé d'avoir volé en 2011 des millions d'articles scientifiques et littéraires à JSTOR, un service d'archivage en ligne de publications universitaires et scientifiques, accessible uniquement par abonnement, dans le but de "partager ce savoir", selon lui.

Les scientifiques lui rendent hommage

La famille et les amis du militant ont reproché à la justice et au Massachusetts Institute of Technology, à l'origine des poursuites, de porter une part de responsabilité dans ce suicide. "La mort de Aaron n'est pas une tragédie personnelle, c'est le fruit d'un système de justice qui a dépassé les bornes."

Sur le site américain BoingBoing, l'un de ses amis a également confié que le jeune homme était dépressif depuis plusieurs années. Certains internautes attribuent cette dépression à sa vision noire du monde et de la société moderne.

Depuis l'annonce de sa mort, des chercheurs du monde entier ont décidé de lui rendre hommage en publiant en accès libre leurs articles scientifiques normalement payants. On peut les retrouver sur Twitter via le hashtag #PDFtribute, et sur le site internet pdftribute.net.

L'affaire a relancé sur internet le débat autour de la monétisation du savoir académique contre laquelle de nombreux mouvements sur internet protestent en militant pour "l'open access", le libre accès aux documents.

Alexandra Gonzalez (avec AFP)