BFM Tech

Happn mise en cause pour sa gestion des données personnelles

L'appli de rencontre Happn est mise en cause par l'association UFC Que Choisir.

L'appli de rencontre Happn est mise en cause par l'association UFC Que Choisir. - Happn

L’UFC-Que Choisir suspecte l’application française de transférer les informations de ses utilisateurs vers les Etats-Unis. Elle vient de saisir la CNIL pour qu’elle enquête à ce sujet.

Le nouveau « bouclier de confidentialité » négocié ce 2 février entre la Commission européenne et les Etats-Unis n’a pas convaincu les plus ardents défenseurs des données personnelles. C’est dans ce contexte hautement polémique que l’UFC-Que Choisir vient de saisir la CNIL à l’encontre de l’application française de rencontre Happn.

Les anciens utilisateurs sont-ils toujours tracés ?

D’après une étude technique menée en décembre 2015 par Forbrukerradet, l’équivalent norvégien de l’association de consommateurs, cette société pourrait transférer les données de ses utilisateurs vers des entreprises tierces, comme l'Américain UpSight qui lui fournit un outil d'analyse. Il s’agit donc de savoir si Happn a violé la réglementation européenne depuis l’annulation du Safe Harbor au mois d’octobre 2015.

L'UFC-Que Choisir suspecte aussi l’application de ne pas respecter la loi française Informatique et Libertés. Selon elle, Happn ne permettrait pas à ses utilisateurs de supprimer toutes leurs données. "Même après la suppression de l’application, subsisterait un cookie communiquant avec les serveurs de la société Happn", note UFC Que Choisir. Et de s’interroger: Quelle(s) donnée(s) ce cookie continue-t-il d’envoyer à Happn? Continue-t-il à être tracer? L’association appelle la CNIL à enquêter de toute urgence.

Amélie Charnay