BFM Tech

Google emmène les internautes au sommet de la Tour Eiffel

Pour tourner les images, Pascale Malite a poussé pendant six heures un "chariot" équipé d'appreils photo. Le programme StreetView de Google a permis de prendre des vues à 360°.

Pour tourner les images, Pascale Malite a poussé pendant six heures un "chariot" équipé d'appreils photo. Le programme StreetView de Google a permis de prendre des vues à 360°. - -

La Dame de fer se visite maintenant depuis son canapé. Ce mardi, la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (Sete) et Google ont mis en ligne une visite virtuelle. Un voyage dans les entrailles et le passé du célèbre monument parisien.

Il n’est jamais trop tard pour se mettre au web. A 124 ans, la Tour Eiffel fait son entrée dans l’ère numérique en proposant une visite virtuelle. D’un simple clic, il est désormais possible de contempler Paris depuis le deuxième étage de la Dame de fer, et de se promener le long des coursives à près de 300 mètres du sol. Mises en ligne ce mardi par Google et la Société d’exploitation du monument (Sete), les vues à 360°ont été prises par un "chariot" équipé d’appareils photo.

Une plongée dans l'Histoire

Le visiteur peut zoomer sur les visages des premiers visiteurs qui ont découvert la Tour Eiffel en 1889.
Le visiteur peut zoomer sur les visages des premiers visiteurs qui ont découvert la Tour Eiffel en 1889. © -

Plans, gravures, archives et photographies offrent un voyage dans le temps, propulsant les internautes du monde entier à la fin du XIXe siècle. Le visiteur découvre l’épopée de la Tour Eiffel, depuis les premières ébauches jusqu’à son inauguration, en passant par les travaux de construction. On peut même observer à la loupe les tous premiers visiteurs de 1889, en zoomant sur leurs visages, ou écouter un enregistrement audio de la voix de Gustave Eiffel.

"Rien ne remplace l'expérience du lieu"

Le programme StreetView de Google a capté des vues à 360°, offrant un panorama sur la capitale.
Le programme StreetView de Google a capté des vues à 360°, offrant un panorama sur la capitale. © -

La Tour Eiffel, qui a reçu plus de 6 millions de touristes l’an dernier, est le monument payant le plus visité au monde. Pour Jean-Bernard Bros, président de la Sete, aucun risque que la visite virtuelle détourne les visiteurs. "On n'enlève rien à l'envie de la visite en donnant de l'information. Au fond, rien ne remplace l'expérience du lieu", a-t-il déclaré. Mais il se réjouit que ces expositions en ligne "offrent la possibilité à tous ceux qui ne pourront peut-être jamais venir à Paris de leur vie, de voir la Tour Eiffel et de se rendre compte de ce que c'est".