BFM Tech

Facebook va permettre de télécharger ses vidéos

-

- - Facebook

Pour la première fois, le réseau social va offrir certains de ses contenus hors-ligne.

Parcourir son fil d’actualités sur Facebook, c’est enchaîner les publications médiatiques, personnelles, mais aussi beaucoup de vidéos. Or cela peut parfois poser problème, surtout lorsque la consommation de données est limitée. C’est notamment le cas en Inde, où Facebook va permettre à ses membres de télécharger les vidéos, rapporte le site américain TechCrunch. L’expérimentation débutera dès le 11 juillet. Le but est de leur permettre de les récupérer lorsque la connexion est bonne - en Wi-Fi, par exemple, pour pouvoir profiter des contenus sans la moindre connexion Internet, une fois dans la rue ou les transports.

Comptes personnels et professionels

Dans un premier temps, le téléchargement sera disponible pour une poignée d’Indiens seulement, avant une éventuelle généralisation dans le pays. Les pages professionnelles comme les comptes personnels sont concernés, même s’il sera toujours possible de désactiver la fonction dans les paramètres. Mais pour Facebook, il n’est pas question pour autant de proposer un accès total aux contenus, même hors-ligne.

Avec la possibilité de télécharger les vidéos, le réseau social s’expose de fait à un risque de piratage. Si les séquences seront effectivement stockées dans la mémoire du smartphone, elles ne seront accessibles que par l’application Facebook. Impossible de manipuler le fichier, et encore moins de l’envoyer à quelqu’un d’autre.

Une fonction également utile chez nous

Pour le moment, l’entreprise californienne n’a pas précisé si l’enregistrement de vidéos sera étendu à d’autres pays. En France, nos débits sont plus importants et nos forfaits plus généreux en matière de données - malgré un retard important par rapport à nos voisins européens, mais la fonction pourrait s’avérer très pertinente pour ceux qui circulent régulièrement en métro, ou dans des zones non couvertes.

Le choix de l’Inde comme zone de test est loin d’être anodin. Avec plus d’un milliard d’habitants, le pays représente un important potentiel commercial pour Facebook et ses annonceurs. Depuis plusieurs années, Mark Zuckerberg tente de renforcer la présence de son service dans le monde, y compris dans les endroits reculés. Ces dernières heures, il a d’ailleurs annoncé OpenCellular, une plate-forme permettant de créer un réseau cellulaire à l’échelle locale.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech