BFM Tech

Facebook lance Notify, l'appli qui permet de ne rien rater de l’actualité

-

- - Facebook

Annoncée au mois d’octobre, la nouvelle appli mobile du réseau social est enfin disponible mais uniquement aux Etats-Unis. Elle permet de suivre l’actualité des éditeurs de son choix.

Vous êtes accro à l’actu mais perdu dans le flot quotidien des news ? Facebook a mis au point pour vous une nouvelle appli mobile baptisée Notify. On l’attendait depuis le mois dernier, elle a fait son apparition ce 11 novembre dans l’Apple Store mais n’est accessible pour le moment qu’aux Etats-Unis.

Musique, cinéma, sports, informations et même shopping (!), Notify propose un catalogue de 72 éditeurs reconnus du New-York Times à Vogue, en passant par CNN ou Elle magazine. Une sélection qui semble amenée à s’étoffer puisqu'un lien permet aux éditeurs de contacter Facebook pour devenir partenaire.

Lorsque l’on arrive sur l’appli, on doit choisir au moins trois « stations », c’est-à-dire des flux thématiques proposés par les différentes chaînes. Un même média peut en effet héberger plusieurs stations, correspondant généralement aux rubriques de son site.

En se rendant dans « Sources », on accède à la page de chaque média, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un fil Twitter. On peut aussi aller puiser dans les catégories thématiques.

-
- © -

Notify vous suggère également des recommandations basées sur votre profil Facebook et les stations que vous avez déjà sélectionnées. 

Des notifications vous parviennent ensuite même lorsque votre écran est verrouillé. Le lien est accessible en glissant son doigt sur l’écran. On peut partager ses notifications par mail, message texte ou sur les réseaux sociaux. Et si vous n’avez pas le temps de lire les actus qui vous parviennent, vous avez la possibilité de les mettre de côté pour les consulter plus tard.

Avec son outil de veille Notify, Facebook se place en concurrence frontale avec Twitter ou les agrégateurs de contenus type Pocket. Mais pour s'imposer, il devra élargir sa sélection de médias.

Amélie Charnay