BFM Tech

Facebook : la Cnil n'a pas relevé de bug

-

- - -

La Cnil, saisie après l'apparition massive sur des profils Facebook français de messages privés, a assuré ce mardi n'avoir pas relevé de bug. Ces messages privés rendus inopinément publics s’expliqueraient par les modifications « récurrentes et unilatérales » de la plateforme.

Bug suite et fin ? Après Facebook France, qui déclarait lundi « vouloir mettre fin à la rumeur qui faisait croire que les messages privés » apparaissaient sur les profils publics, c’est maintenant la Cnil qui indique ce mardi n’avoir détecté aucun bug. « Il ressort des analyses menées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés que les messages incriminés par de nombreux utilisateurs semblent être exclusivement des messages "mur-à-mur" et non des messages envoyés par l'intermédiaire de la messagerie privée de Facebook », indique la Cnil. Ces messages privés rendus inopinément publics s’expliqueraient, selon la commission, par les modifications « récurrentes et unilatérales » de la plateforme.

En cause, les changements de paramètres de confidentialité

« Pour autant, le caractère privé du contenu de certaines communications révélées semble indiscutable. En d'autres termes, les utilisateurs avaient l'impression d'envoyer des messages privés lorsqu'ils utilisaient la messagerie "mur-à-mur" », ajoute la Cnil. Ouf, les utilisateurs n’auront donc pas eu la berlue, mais auront été victimes des changements incessants des paramètres de confidentialité de Facebook.
La semaine dernière, en quelques heures, des abonnés français de la plateforme sociale avaient inondé le web de témoignages où ils affirmaient que des messages privés apparaissaient par erreur sur leur profil public, un dossier dont s'étaient saisis le gouvernement et la Cnil.

La Rédaction avec AFP