BFM Tech

Facebook contraint de retirer la vidéo d'une femme exécutée

Capture d'écran de la vidéo polémique censurée tardivement par Facebook

Capture d'écran de la vidéo polémique censurée tardivement par Facebook - -

Après avoir tergiversé quelques temps, Facebook a finalement retiré de ses pages la vidéo montrant la décapitation d'une femme au Mexique.

Une femme agenouillée, face caméra pendant qu'un homme cagoulé lui tranche la gorge. C'est la vidéo choc qui circule actuellement sur le web et qui a suscité un tollé sur Facebook. Le lieu et la date de l'exécution ne sont pas mentionnés. Des soupçons incriminent le cartel de la drogue mexicain "Los Zetas", une organisation criminelle connue pour ses actions de persécutions et d’exécutions violentes, parmi lesquelles la décapitation.

La vidéo circulait librement sur Facebook

Malgré le signalement d'internautes scandalisés, Facebook a mis du temps à retirer cette vidéo. "Notre décision de ne pas supprimer ce contenu est basée sur le fait que les gens ont le droit de décrire le monde dans lequel nous vivons, de présenter et de commenter les actions. Nous estimons être un endroit où il est possible d’attirer l’attention sur les injustices en postant un contenu dramatique ou inquiétant", a fait valoir Facebook dans un premier temps.

Une position qui étonne lorsque l'on sait la minutie avec laquelle Facebook n'hésite pas à supprimer les contenus qui ne respectent pas sa charte. Ainsi le tableau L'origine du monde a souvent fait les frais de la censure du réseau. Plus récemment, c'est le musée du Jeu de paume qui a vu sa page censurée pour une poitrine indiscrète.

Facebook fait marche arrière

Face au tollé provoqué par les internautes, Facebook a fini par changer d'avis et a fait marche arrière. Le réseau a annoncé mercredi qu'il allait supprimer cette vidéo ainsi que toutes les copies de cette décapitation signalées par ses utilisateurs.