BFM Tech

Euro 2016 : l'UEFA tente de bloquer les diffusions illégales en direct

-

- - -

Même si le foot est un sport populaire, l’UEFA surveille de près qui peut voir quoi et à quel moment. Seuls les détenteurs de droits sont autorisés à diffuser des matchs. Qui plus est en direct.

Après avoir traqué les vendeurs de billets illégaux de l’Euro 2016, l’UEFA s’attaque aux sites qui diffusent illégalement les matchs en direct. Mais en dépit de ses efforts, cela semble être un combat impossible à remporter.

Au cours de la deuxième semaine de compétition, l’UEFA a visé plusieurs sites offrant des streams de matchs dont des blogs publiés via l’outil Google Blogspot spécifiquement conçu pour diffuser des rencontres sportives. 

L’instance dirigeante du football européen a envoyé plusieurs requêtes à ces sites mais aucune page n’a été désactivée. Il n’y a toutefois plus d’infraction à constater puisque les liens permettant de voir les matchs en direct ne sont plus disponibles.

Et pour gagner cette guerre contre le stream de matchs en direct, il faudrait pouvoir faire fermer ces liens pendant la diffusion de l’événement! En tout cas avant la fin de la rencontre... Mais, vu le temps que prennent les démarches, l’UEFA et les autres détenteurs de droits sur la diffusion de rencontres sportives, arrivent souvent après la bataille. 

-
- © -

Certains de ces détenteurs de droits ont tenté de résoudre ce problème avant le début de la compétition en envoyant des demandes préalables à différents sites, comme ESPN dans l'exemple ci-dessus. Les sites ont globalement refusé de prendre des mesures préventives en indiquant vqu’ils ne pouvaient pas retirer quelque chose qui n’était pas encore en ligne… Même Google n’a pas répondu à ce type de requête.

-
- © -

Mais les sites de streaming ne sont pas les seuls visés par l’UEFA. Les événements sportifs sont en effet aussi régulièrement partagés sur les réseaux sociaux. Des applis comme Periscope permettent ainsi à des internautes de filmer des événements en direct. Et, malgré la mauvaise qualité des vidéos, ces fils sont suivis par des centaines ou des milliers de personnes. L’instance dirigeante du football européen a donc demandé la disparition de plusieurs streams de matchs réalisés avec cette appli.

L’UEFA a donc l’œil partout… même si son combat est une cause perdue. Cela fait déjà dix ans que l’instance réclame la cessation de la diffusion par différents sites de liens pour voir des matchs sur Internet sans réel succès.