BFM Business

"Détonateur à distance": deux passagers débarqués d'un avion à cause de leur réseau Wi-Fi

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Pixabay

Aux Etats-Unis, un avion a été retardé de plus de trois heures au décollage à cause d'un réseau Wifi appelé "détonateur à distance", que les passagers refusaient de couper. Deux personnes ont été arrêtées.

Dans l’avion, mieux vaut obéir aux consignes de sécurité si l’on ne veut pas être mis à la porte. Un appareil s’apprêtait à décoller à l’aéroport métropolitain de Détroit (Michigan) jeudi 16 janvier quand deux passagers ont été débarqués, raconte le quotidien local Detroit Free Press

"Détonateur à distance" 

Comme toujours avant le décollage, les agents de bord avaient intimé l'ordre de couper les smartphones afin d’éviter les interférences susceptibles de gêner le pilote. Mais ils se sont rendus compte qu'un appareil était resté allumé avec un partage de connexion. Le nom du signal: “détonateur à distance”. Laissant penser qu’une bombe était peut-être présente à bord

Malgré plusieurs sommations, le smartphone n’a jamais été coupé. Les agents de bord ont donc appelé la police. Elle a débarqué deux passagers, une femme de 42 ans et un homme de 31 ans, venus du Québec. L’incident aura duré trois heures, selon les témoignages de plusieurs passagers. Les deux individus auraient finalement été relâchés, dans l’attente d’une enquête approfondie. 

Pauline Dumonteil