BFM Tech

Désormais, AdBlock aussi laisse passer des publicités

-

- - -

L’une des extensions de navigateur web les plus populaires, permettant de bloquer des publicités, vient d’être rachetée par une mystérieuse société. Conséquence pour ses utilisateurs : certaines annonces passent désormais entre les mailles du filet.

Encore une mauvaise nouvelle pour les internautes qui veulent bannir la réclame de leur navigation web. L’extension AdBlock, qui compte 40 millions d’utilisateurs, vient de rejoindre le programme de « publicités acceptables » initié par son rival et leader des bloqueurs de pub AdBlock Plus. Ce qui signifie que certaines annonces ne seront désormais plus filtrées.

AdBlock a été revendu

À l’origine de ce revirement, le rachat d'AdBlock par un nouveau propriétaire. La vente a été annoncée vendredi 2 octobre par Michael Gundlach, le fondateur de la société BetaFish qui a développé l’extension. La mystérieuse société tient à rester anonyme. Il ne s’agirait pas, cependant, d'Eyeo qui édite déjà Adblock Plus.

Le programme de « publicités acceptables » est très controversé. En théorie, il vise à laisser passer les publicités des annonceurs qui respectent une charte et s’engagent notamment à ne pas les rendre trop invasives. En pratique, les géants américains du web comme Amazon, Google ou Microsoft payent pour se retrouver sur une liste blanche leur permettant d'échapper au blocage.

Eyeo a promis cette semaine qu'elle allait mettre en place une commission indépendante pour statuer sur son programme. En attendant, Crystal, le bloqueur de pub pour iOS 9 vient, lui aussi, de le rejoindre.

Source :

The NextWeb

Amélie Charnay