BFM Tech

Des escrocs utilisent le bouton "Je n'aime pas" pour piéger les internautes

-

- - Montage 01net

L'arrivée prochaine d'un bouton très attendu sur le réseau social a donné des idées à des escrocs. Attention danger !

Quelques jours à peine après que Mark Zuckerberg a annoncé qu’il réfléchissait à un bouton capable d’exprimer l’empathie, des arnaqueurs de tout bord ont commencé à répandre des scams utilisant le fameux bouton « Je n’aime pas » sur Facebook.

Cette nouvelle campagne comporte un certain nombre de messages proposant aux internautes de découvrir "en exclusivité" ce fameux bouton.

Exemple de scam.
Exemple de scam. © Capture écran Facebook

Dans le message, il est précisé que cette possibilité n’est accessible que sur invitation et que celle-ci est de courte durée... Une manière de presser les internautes afin qu'ils cliquent au plus vite.

L'invitation est de courte durée.
L'invitation est de courte durée. © Capture écran Facebook

Malheureusement, le lien sur lequel les imprudents cliquent les conduit immanquablement vers un site Web malveillant, qui installe un malware sur leur machine... et partage ensuite cette invitation sur le mur de tous leurs amis, histoire de toucher le plus de monde possible.

Par-dessus le marché, ce lien semble entraîner l’apparition de multiples enquêtes destinées à récolter des données personnelles qui seront ensuite utilisées pour spammer les imprudents ainsi que leurs contacts.

Morale de l'histoire : pour éviter tout problème, mieux vaut attendre que Facebook annonce officiellement l’arrivée ce fameux bouton !

Source :
Hackread

Cécile BOLESSE