BFM Tech

Crevettes, fromage, poulet: pourquoi la blockchain s'invite dans la traçabilité de nos aliments

Une blockchain IBM sera utilisée pour assurer la traçabilité de crevettes.

Une blockchain IBM sera utilisée pour assurer la traçabilité de crevettes. - Mabel Amber/ Pixabay

Petit à petit, de grandes enseignes telles que Carrefour ou Auchan s'en remettent à la technologie blockchain pour faire valoir une meilleure traçabilité de leurs produits. Indispensable ou simple effet d'annonce?

A chaque aliment périssable, sa blockchain. Après le poulet, en mars dernier, Carrefour a décliné son engouement pour cette technologie à la tomate, au Rocamadour, à la purée Mousline ou encore au saumon de Norvège. Le 6 mai, IBM a par ailleurs annoncé mettre sa technologie blockchain au profit du suivi des crevettes, dans le cadre du Sustainable Shrimp Partnership, ou "Partenariat pour une crevette durable".

D'après certaines enseignes alimentaires, la blockchain constitue une solution idéale dès qu'il s'agit de contrôler l'origine de leurs produits. Pour rappel, cette technologie peut être comparée à un registre de données numériques, dont toutes les informations peuvent être librement accessibles par l'ensemble des acteurs du réseau - en l'occurrence les fournisseurs, partenaires ou clients.

Dissiper la défiance des consommateurs

Ses avantages par rapport aux technologies de traçabilité existantes? La rapidité avec laquelle il est possible de retrouver une information. Les outils étaient jusqu'alors constitués de lourds cahiers des charges et d'enregistrements éparpillés entre différents maillons d'une même chaîne, le plus souvent sous des formes diverses et incompatibles, qu'il s'agisse de classeurs, de codes-barres ou de tableaux Excel. La blockchain vient uniformiser le stockage de ces mêmes informations et les rendre plus clairement accessibles.

Cette technologie est surtout vantée pour sa propension à stocker des données infalsifiables. Ces dernières sont validées par l'ensemble des acteurs de la chaîne et ne peuvent être modifiées par la suite. Ce qui rime avec une confiance plus grande, dès lors qu'il s'agit de déterminer où a grandi le poulet que l'on vient d'acquérir.

Cette infalsifiabilité de la blockchain est son atout principal, dès lors qu'il faut dissiper la défiance des consommateurs vis-à-vis de la chaîne alimentaire. Concrètement, et au moment de l'achat, les acheteurs de produits ayant été tracés par cette technologie sont invités à scanner un QR code présent sur leur emballage.

Dès lors, ils bénéficient d'un accès à un fichier comprenant par exemple le lieu d'élevage d'un animal, sa date de naissance, le nom de son éleveur, sa date d'abattage ou encore les traitements vétérinaires subis au cours de sa vie.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech