BFM Tech

Comment Apple a flingué la création d’un emoji-fusil

-

- - -

Le géant californien a pesé de tout son poids dans les discussions au sein de l’organisme Unicode pour que cette image violente ne soit pas validée.

Face à la montée de violence dans le monde, Apple a frappé un grand coup : avec l'aide de Microsoft, la firme a fait en sorte que le fusil ne soit pas retenu comme emoji officiel au sein de l’Unicode, l’organisme responsable de la standardisation de ces petits caractères graphiques.

Selon Buzzfeed, la firme de Cupertino a initié le débat sur l’emoji fusil au sein de la vénérable institution, expliquant d’emblée qu’elle n’en voulait. Au final, elle a réussi à convaincre tout le monde et il y a eu un vote unanime contre cette image.

Malheureusement, on ne sait pas vraiment pourquoi, aucun membre d’Unicode ne souhaitant donner des détails sur cette discussion. En tous les cas, c’est un évènement plutôt inhabituel dans le monde de la standardisation Unicode. Le fusil était un candidat officiel pour la prochaine version d’emojis (Unicode 9.0), et en général les emojis candidats sont toujours retenus. D’autant plus que le fusil figurait dans un lot d’images liées aux sports olympiques, dont le tir sportif fait partie. L'emoji correspondant au "pentathlon moderne" et représenté par un homme tirant au pistolet a également été retiré de la liste des candidats élus. 

Dès sa présentation, l’emoji fusil a été la cible de groupes militants anti-armes. Une association britannique avait notamment commencé à faire campagne contre cette image. Trop tard toutefois pour faire dispararaître l'emoji pistolet qui a été accepté il y a bien longtemps, en 2010, dans la version 6 d'Unicode.

En tous les cas, cette histoire montre l’importance que sont en train de prendre les emojis dans les communications d’aujourd’hui et le pouvoir qu'on leur accorde.

Gilbert Kallenborn