BFM Business

Chine: un chien policier cloné pour accélérer son dressage

Un chien - Image illustration

Un chien - Image illustration - Sous licence Creative Commons CC0

Le clonage a été réalisé à partir de cellules provenant de la peau d'une chienne adulte. Cette pratique pourrait se généraliser en Chine avec la création d'une banque capable de conserver pendant 50 ans les cellules de chiens "performants".

En Chine, la police a trouvé le moyen d’économiser du temps et de l’argent. Le dressage des chiens policiers est délicat car les animaux n’ont pas tous les mêmes aptitudes. La police a donc décidé de cloner l’un de ses meilleurs éléments: la chienne Huahuangma, 7 ans de la race Kunming, qui a participé à l’élucidation d’une douzaine d’affaires de meurtres, rapporte le China Daily.

Le clonage a été réalisé à partir de cellules somatiques provenant de la peau de la chienne adulte. L’embryon cloné a ensuite été implanté dans l’utérus d’une femelle de la race beagle. Le chiot cloné, baptisé Kunxun, a été accueilli à deux mois le 5 mars à la base cynophile de Kynmng, dans la province de Yunnan.

Une banque de cellules de chiens à cloner 

"Le clonage des chiens policiers est en phase expérimentale. (...) Le programme prévoit également l'établissement d'une banque de cellules somatiques de chiens policiers performants qui pourront être conservés pendant 50 ans", explique Wan Jiusheng, chercheur à la base cynophile de Kunming. 

Entraîner ces chiens peut prendre jusqu’à cinq ans et coûte près d’un demi-million de yuans. C’est pourquoi la Chine a eu l’idée de cloner ses meilleurs animaux pour accélérer le dressage. Mais ce procédé impose de contrôler correctement le génome des chiens car il y a un risque de n’avoir que des animaux pratiquement identiques. S’il existe une faiblesse génétique, une grande partie d’entre eux pourraient être vulnérables à certaines maladies.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech